La Martinique

Les cyclones


A l'approche de l'hivernage, la population martiniquaise voire même antillaise modifie son comportement… Toute personne étrangère à cet environnement ne peut s'en rendre compte ; c'est sous-jacent, insidieux… Bien sûr, chacun continue ses p'tites occupations : le travail, l'amusement, on réunit la famille et les amis … après tout se sont les vacances!! Mais bizarrement, on s'intéresse un peu plus aux derniers bulletins météos, on regarde le ciel avec plus d'attention qu'habituellement …
     C'est ainsi que chaque année commence la saison cyclonique (de juin à septembre) avec l'espoir, un peu égoïste mais justifié, que notre île sera épargnée cette fois-ci.

Iris ...

     Cyclone, ouragan, typhon ... quel que soit le nom qu'on lui donne, cette formidable démonstration de force Mère Nature n'a de cesse de nous rappeler notre faiblesse.

La formation des cyclones


     Même si cette question paraît relativement simple, il n'en est pas autant de la réponse!!!

Bonnie ... Bonnie ...
Images photo satellite du cyclonie Bonnie du 24 août 1998

     Pour simplifier les choses, disons qu'il faut qu'il y ait de la chaleur. En effet, la température de la mer doit être supérieure à 26°, ce qui explique pourquoi ces phénomènes naissent pour la plupart sous les tropiques. En partant de là, des nuages se forment et s'organisent autour d'un tourbillon ; c'est ce que l'on appel un cyclone. Celui-ci évoluera et deviendra une dépression, un numéro d'identification lui est alors attribué. Dès lors, cette dernière fait l'objet d'une surveillance attentive par Météo France. Si cette dépression a la mauvaise idée de se transformer en tempête tropicale, on lui donne un nom préalablement définit en espérant qu'elle ne deviendra pas Ouragan. Pour être qualifié de la sorte, les vents soutenus doivent être supérieurs à 118 Km/h (classe1).

     Bien que parfois meurtrières, les manifestations cycloniques sont nécessaires à l'équilibre thermique de la Terre.

Classification des cyclones


     L'échelle généralement adoptée pour classer un Ouragan est celle de Saffir & Simpson : deux savants Américains.
Celle-ci est basée sur la vitesse des vents et s'organise sur une échelle allant de 1 à 5. Un ouragan de classe 1 se contentera de vents soutenus compris entre 118 et 153 Km/h, tandis que celui de classe 5 aura des vents soutenus de plus de 250 Km/h.
On imagine aisément les dégâts que peut occasionner un tel mastodonte.
Heureusement, pour nous, les ouragans de classe 5 sont les moins fréquents.

Iris ...

     Les ouragans de catégorie 3 à 5 sont qualifiés d'intenses à causes de la puissance de leurs vents. Toutefois, la pluie peut se montrer tout aussi impitoyable. Ainsi, les habitants de Basse-Terre en Guadeloupe se souviennent encore des fortes inondations et éboulements provoqués par Marylin en 1995 qui, rappelons le, n'était qu'un ouragan de classe 1! Plus étonnant encore : Cindy en Martinique (1993), simple tempête tropicale fit autant, sinon plus de dégâts par ses seules pluies torrentielles, enfin les simples restes de Lenny, present sur St Martin et St Barth, ont causés des dégâts importants sur la côte de Basse Terre.

Lenny ...
Quelques dégats de Lenny.

Définition des catégories sur l'échelle Saffir-Simpson:

     Catégorie 1 : Dommages surtout aux arbustes, aux arbres, au feuillage et aux résidences sans fondations. Aucun dommage réel aux autres structures. Dommages aux enseignes peu solides. Inondation des routes basses du littoral; dommages mineurs aux quais; certaines petites embarcations ancrées dans des zones exposées sont arrachées de leurs amarres.

     Catégorie 2 : Dommages considérables aux arbustes et au feuillage des arbres; certains arbres tombés. Dommages importants aux maisons mobiles exposées. Dommages importants aux enseignes peu solides. Dommages aux matériaux de couverture des bâtiments; dommages aux fenêtres et aux portes. Aucun dommage important aux bâtiments. Les routes côtières et les routes d'évacuation basse dans les terres sont inondées de deux à quatre heures avant l'arrivée du centre de l'ouragan. Dommages considérables aux quais. Marinas inondées. Les petites embarcations ancrées dans des zones non protégées sont arrachées de leurs amarres. Certaines résidences sur le rivage et les régions basses doivent être évacuées.

     Catégorie 3 : Feuillage arraché des arbres; de grands arbres tombés. Pratiquement toutes les enseignes peu solides sont arrachées. Dommages aux matériaux de couverture des bâtiments, aux fenêtres et aux portes. Dommages à la charpente des petites constructions. Maisons mobiles détruites. Graves inondations sur la côte et destruction de nombreuses structures plus petites près de la côte; les structures plus importantes près de la côte sont endommagées par les vagues et les débris flottants. Les routes d'évacuation basse dans les terres sont inondées de trois à cinq heures avant l'arrivée du centre de l'ouragan. Les terrains plats de cinq pieds (1,52 m) ou moins au-dessus du niveau de la mer sont inondés sur une distance de huit milles (12,8km) ou plus dans les terres. Les résidences situées sur des terres basses doivent évenuellement être évacuées sur plusieurs rues.

     Catégorie 4 : Arbustes et arbres tombés; toutes les enseignes brisées. Dommages importants aux matériaux de couverture, aux fenêtres et aux portes. Défaillance des toitures de nombreuses petites résidences. Destruction complète des maisons mobiles. Les terrains plats de 10 pieds (3,04 m) ou moins au-dessus du niveau de la mer sont inondés jusqu'à six milles (9,6 km) dans les terres. Dommages importants aux étages inférieurs des structures situées près du rivage à cause des inondations, des vagues et des débris flottants. Les routes d'évacuation basse dans les terres sont inondées de trois à cinq heures avant l'arrivée du centre de l'ouragan. Grande érosion des plages. Toutes les résidences dans un rayon de 500 verges (457 m) de la rive, ainsi que les résidences d'un seul étage dans un rayon de deux milles (3,2 km) de la rive doivent éventuellement être évacuées.

     Catégorie 5 : Arbustes et arbres tombés; dommages considérables à la toiture des bâtiments; toutes les enseignes tombées. Dommages très importants aux fenêtres et aux portes. Défaillance de la toiture de nombreuses résidences et bâtiments industriels. Vitres des fenêtres et des portes complètement éclatées. Rupture complète de certains bâtiments. Petites constructions retournées ou emportées. Destruction complète des maisons mobiles. Dommages importants au premier étage de toutes les structures situées à moins de 15 pieds (4,56m) au-dessus du niveau de la mer dans un rayon de 500 verges (457 m) de la rive. Les routes d'évacuation basse dans les terres sont inondées de trois à cinq heures avant l'arrivée du centre de l'ouragan. Les zones résidentielles situées sur des terrains bas à une distance de 5 à 10 milles (8 à 16 km) de la rive doivent éventuellement être évacuées.

La petite histoire des prénoms


     1950 fut la première année où furent baptisés les cyclones de l'Atlantique et de la Caraïbe : la liste reprenait alors l'alphabet des transmissions en cours dans l'armée américaine. Naquirent cette année-là ABLE, BAKER, CHARLIE, DOG, EASY, FOX, GEORGE, HOW, ITEM, JIG, KING et LOVE. Durant 3 années, la même liste fut reprise et on pensa vite à renouveler cette liste lassante. Les prénoms féminins furent donc utilisés, pour reprendre une habitude historique. En 1953, on baptisa ALICE le 25 mai, puis plus tard dans la saison BARBARA, CAROL, DOLLY, EDNA virent le jour. Si en 1954, on reprit cette liste, on imagina ensuite de changer de liste chaque année.

     Mais c'est en 1979 que les listes, telles qu'on les connaît actuellement, furent créées. Les prénoms étaient alors alternativement masculins et féminins, rangés par ordre alphabétique, le premier de la liste annuelle commençant toujours par A. Les années paires, le premier prénom est masculin (ALLEN, ALBERTO, ARTHUR, ...) ; les années impaires, il est féminin (ANA, ARLENE, ALICIA, ...).

     Dans notre zone, c'est le centre régional responsable techniquement, le N.H.C. de Miami (National Hurricane Center) qui propose ces listes aux membres du Comité des Ouragans de la région. Six listes ont été établies et sont reprises cycliquement tous les 6 ans. La liste de 1995 était la même que celle de 1989 ; celle de 1998 reprend les prénoms de 1992 et 1986. Elle sera de nouveau utilisée en 2004.

     Toutefois, lorsque, par sa violence, les victimes qu'il a entraîné, les dégâts provoqués, un cyclone a acquis une renommée particulière et fâcheuse, son nom est généralement retiré de la liste et remplacé par un autre du même genre et débutant par la même lettre. Ainsi, pour nos régions il n'y aura plus de DAVID, après son parcours catastrophique de 1979, remplacé par DANNY en 1985, ni de GILBERT, remplacé par GORDON en 1994, de HUGO dont HUMBERTO a pris la place en 1995. Après l'année 1995, si violente et meurtrière avec LUIS, MARILYN, OPAL et ROXANNE, la liste de l'année 2001 utilisera d'autres prénoms comme LORENZO, MICHELLE, OLGA et REBEKAH. De même le prénom ANDREW qui a dévasté la Floride en 1992 est abandonné et remplacé par ALEX dans la liste de 1998.

     
Images des cyclones Hugo (21 setptembre 1989) et de Georges (27 septembre 1998)
« Paysages de Martinique
[ Retour à : La nature martiniquaise ]

Offres spéciales

 Leclerc Voyages

Leclerc VoyagesMartinique : Hôtels, locations, courts ou longs séjours, circuits ou croisières, trouvez vos vacances en ... 08 jours / 07 nuits au départ de la Martinique (Antilles ). [En savoir plus...]

 Expedia

ExpediaEnvie de partir en vacances en Martinique Laissez Expedia vous guider vers les vacances parfaites, où vous pourrez vous détendre et profiter de votre séjour. [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes de la Martinique

Cartes de la Martinique Nos différentes cartes de la Martinique à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie de la Martinique.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir en Martinique: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités de la Martinique

Actualités de la Martinique L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage en Martinique: idées sorties, idées de lecture, actualités de la Martinique, ...

 Photos de la Martinique

Photos de la Martinique Découvrez les galeries de photos de la Martinique publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 La Martinique en vidéos

La Martinique en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance de la Martinique sur tous vos écrans.

 Voyager en Martinique

Voyager en Martinique Réservez votre voyage en Martinique et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...

Partagez cette page