Destination Terre > Asie > Japon

Monuments historiques de l'ancienne Kyoto (villes de Kyoto, Uji et Otsu)

Construite en 794 sur le modèle des capitales de la Chine ancienne, Kyoto a été la capitale impériale du Japon depuis sa fondation jusqu'au milieu du XIXe siècle. En tant que foyer de la culture japonaise depuis plus de mille ans, Kyoto retrace le développement de l'architecture japonaise en bois, notamment l'architecture religieuse, et l'art des jardins japonais qui a influencé la conception des jardins dans le monde entier.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1994.

Histoire du site

Le bouddhisme avait déjà été importé de Chine et la culture chinoise avait déjà exercé une profonde influence sur le Japon quand, en 794, après avoir été dix ans à Nagaoka, la capitale fut transférée de Heijo-ko (Nara) à Kyoto sous le nom de Heian-kyo. Selon le plan de la ville, celle-ci mesurait 4,5km d'est en ouest et 5,1 km du nord au sud et ressemblait à des villes chinoises comme Chang-han, capitale de la Chine des T'ang.
Pendant les quatre siècles de l'époque Heian (794-1192), le coeur de la société aristocratique se groupa autour de la cour impériale. Pendant la plus grande partie de cette période, il était interdit de construire des temples bouddhistes dans la ville, exception faite des temples impériaux de To-ji et de Sai-ji. Les biens proposés pour inscription qui datent de cette période sont Kamowakeikauchi-jinja (pélerinage shinto), Kamomiaya-jinja (pélerinage shinto), Kyo-o-gokuku-ji (To-ji: temple bouddhiste), Kiyomizu-dera (temple bouddhiste) etEnryaku-ji (temple bouddhiste) ; les deux grands temples bouddhistes de Daigo-ji et Ninna-ji sont représentatifs de la première période Heian. A la fin de la période Heian, la classe militaire samouraï devenait de plus en plus puissante ; la menace qui en résultait associée au fait que, selon la doctrine bouddhiste, le monde allait, en 1052, entrer dans la phase mappo (dernières années de la loi bouddhiste) conduisit à un accroissement de la ferveur religieuse. Les temples bouddhistes de Byodo-in et Ujigami-jinja datent de cette période.
Une guerre civile conduisit à 1 'instauration du régime militaire samouraï à Kamakura ( 1185) ; la cour impériale resta cependant à Kyoto. Le Sekisui-in à Kozan-ji est le meilleur exemple d'architecture résidentielle de la période Kamakura qui prit fin en 1332 avec l'arrivée du pouvoir shogunat de Muromachi. Cette période vit la construction de nombreux temples de la secte Rinzai-zen, dont Tenryu-ji et jardins Zen dont Saiho-ji est un exemple caractéristique. A la fin du 14ème siècle, le shogunat Muromachi connut son apogée, comme l 'illustre la villa du shogun Ashikaga Y oshimitsu qui devint par la suite le temple bouddhiste Rokuon-ji. La villa d'un shogun ultérieur Ashikaga Yoshimasa, construite en un style plus raffiné au milieu du 15ème siècle a, elle aussi, été transformée en un temple, le Jisho-ji. Le tracé des jardins est épuré à l'extrême comme le montre le jardin de la résidence du prêtre à Ryoan-ji.
Une bonne partie de Kyoto fut détruite pendant la guerre Onin (1467-1477) mais elle fut reconstruite par une nouvelle classe urbaine de marchands qui avait remplacé l'aristocratie qui avait fui pendant la guerre. En 1568, Oda Nobunaga prit le pouvoir et après lui Toyotomi Hideyoshi qui unifia le pays et fit construire un mur de 23 km tout autour de Kyoto. Le pouvoir central s'installa à Edo (Tokyo) au moment où apparaît un nouveau shogun Tokugawa Ieyasu. L'autorité de ce nouveau shogun se manifesta matériellement à Kyoto par la construction du solide château Nijo-jo au coeur de la ville. Au même moment, les défenses d'Hideyoshi furent anéanties. La stabilité politique de la période Momoyama (1573-1614) donna naissance à un regain de confiance aussi bien chez les militaires que chez les marchands ; cela se manifesta dans 1 'opulence et la vigueur de l'architecture. L'ensemble résidentiel de Sanpo-in, les jardins de Daigo-jo ainsi que les salles de prières et de réception du temple bouddhiste de Hongan-ji déplacés par Hideyoshi d'Osaka à Kyoto donnent une excellente image de la renaissance de la ville.
Au commencement de la longue période Edo (1615-1867) certains temples et lieux de culte de la période Heian comme Kiyomizu-dera et Ninna-ji furent restaurés en style traditionnel. C'est à cette époque que s'affirma la suprématie de Kyoto, centre de pélerinage. Après le retour au pouvoir des Meiji en 1868, la capitale et la cour impériale quittèrent Kyoto pour Tokyo. L'une des conséquences fut l'adoption d'une politique de modernisation qui fit de Kyoto une ville moderne mais qui, parallèlement, négligea le patrimoine culturel de la ville. Cependant, le gouvernement national s'en inquiéta et adopta la première ordonnance pour la protection des antiquités en 1871. Elle fut remplacée par la loi pour la préservation des temples et lieux de pélerinage anciens qui marqua le commencement des programmes de protection et de conservation du Japon moderne.

Sélection vidéos


Agrandir la vidéo
Kyoto: le sanctuaire Fushimi Inari-taisha

Ce sanctuaire shinto fondé en 711 est dédié aux divinités de l'agriculture et plus particulièrement au kami Inari. Le kami Inari représente le [Suite...]

Ajoutée le 24/09/2014 à 08:32 © Tv shinjuku

Agrandir la vidéo
Nikko

Nikkō (littéralement "Lumière du Soleil" en Japonais) est une ville du Japon, distante d'environ 140 km de Tokyo vers le nord. Nikkō [Suite...]

Ajoutée le 30/06/2016 à 08:00 © Milosh Kitchovitch

Sélection de la médiathèque

Le vrai goût du Japon

Livres

Le vrai goût du JaponCe livre d'Emmanuelle Jary et Jean-François Mallet vous propose une traversée du Japon en 50 recettes ! L'ouvrage est magnifiquement illustré et peut au moins se dévorer des yeux, faute de savoir cuisiner. Les photos illustrent à la fois les recettes mais également le Japon d'aujourd'hui. Pour le dessert, allez-vous vous laisser tenter par un bavarois à la graine de sésame ? ou bien par des petites [En savoir plus...]

Bibliothèque du voyageur: Japon

Bibliothèque du voyageur

Bibliothèque du voyageur: JaponHistoire & société Territoire dépositaire d'un héritage unique amorcé sous l'ère Jomon (7e siècle av. J.-C.) ; archipel façonné par les longues dynasties de shoguns, de l'époque Heian au shogunat Tokugawa ; État isolé pendant deux siècles du reste du monde par le Sakoku instauré sous la période Edo ; chapelet d'îles modelé par une nature remarquable, parfois cruelle ; terre rythmée par les saisons [En savoir plus...]

Tokyo, planète Edo

DVD Guides

Tokyo, planète Edo Edo est le nom que la capitale du Japon portait à l'époque des shoguns. Edo était, au début du XVIIIe siècle, la plus grande ville du monde. Aujourd'hui, Tokyo est une mégapole tentaculaire, une surprenante juxtaposition de quartiers dont certains annoncent la ville du futur, alors que d'autres tiennent du petit village tranquille. En filmant Tokyo, Pierre Brouwers a éprouvé le sentiment d'appartenir [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes du Japon

Cartes du JaponNos différentes cartes du Japon à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie du Japon.

 Informations pratiques

Informations pratiquesConsultez nos conseils et infos pratiques avant de partir au Japon: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités du Japon

Actualités du JaponL'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage au Japon: idées sorties, idées de lecture, actualités du Japon, ...

 Photos du Japon

Photos du JaponDécouvrez les galeries de photos du Japon publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 Le Japon en vidéos

Le Japon en vidéosNotre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance du Japon sur tous vos écrans.

 Voyager au Japon

Voyager au JaponRéservez votre voyage au Japon et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...


Espace annonceurs


© 2023 www.club-des-voyages.com
Tous droits réservés.