L'Autriche

Paysage culturel de Hallstatt-Dachstein / Salzkammergut


L’activité humaine dans le splendide paysage naturel du Salzkammergut a commencé à l’époque préhistorique avec l’exploitation de ses dépôts de sel dès le IIe millénaire av. J.-C. Cette ressource a constitué la base de la prospérité de la région jusqu’au milieu du XXe siècle, prospérité que reflète la belle architecture de la ville de Hallstatt.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1997.

Panorama du Salzkammergut

Histoire du site

De récentes recherches entreprises dans les profondeurs du Salzberg ont démontré que la production méthodique du sel avait débuté dans cette région dès le début de l'Age du bronze moyen (fin du 2ème millénaire av. J.C. ). L'eau salée naturelle était récupérée dans de profonds réservoirs et l'on procédait à son évaporation dans des récipients spéciaux en céramique.

Escalier préhistorique retrouvé dans les mines de sel de HallstatDe grand intérêt dans l'histoire de l'extraction du sel, ce développement contribue de façon considérable à éclairer les origines de la culture de Hallstatt à l'âge du fer et à mettre en exergue l'importance de cette zone en tant que « réservoir scientifique » pour des études ultérieures et une meilleure compréhension. L'exploitation minière souterraine du sel commence à la fin de l'Age du bronze et fait appel à une technique de puits pratiquée depuis l'exploitation du cuivre.

La production est interrompue pendant un laps de temps relativement court, probablement en raison des événements politiques ayant suspendu les échanges commerciaux. Elle reprend au 8ème siècle av. J.-C., utilisant cette fois un système d'exploitation par des galeries chassantes. Des traces témoignant de ces deux techniques ont été retrouvées dans le Salzbergtal.

Découvert dans les années 1840, le cimetière préhistorique associé à ces opérations industrielles est le site typique de cette première phase du début de l'Age du fer en Europe baptisée par les archéologues la culture de Hallstatt. Il sera utilisé pendant deux périodes distinctes : les 8ème et 7ème siècles av. J.-C. et à nouveau au 6ème siècle av. J.-C.

Tombe préhisotrique de Hallstat (reconstitution)Les riches objets funéraires, à la fois production locale et produits de luxe d'importation, attestent de l'existence d'une société hautement organisée et hiérarchisée entretenant d'intenses relations commerciales avec l'Europe Centrale, les pays baltes et les pays de l'Adriatique. Dans cette région, l'extraction du sel va se poursuivre largement jusqu'à l'époque romaine et un établissement industriel romain a été identifié dans l'Echtemtal.

Par la suite, on ne trouve plus aucune preuve de l'exploitation du sel jusqu'au début du 14ème siècle. Néanmoins, le nom de la ville médiévale dérivée du Germanique Occidental hal (sel) et de l'Ancien Haut Germanique stat (établissement), ayant fait l'objet d'un premier enregistrement par acte en 1305, témoigne de sa fonction première.

Trauenkirchen: Le clocher de l'église Saint JeanPropriété du monastère de Trauenkirchen, les titres des mines de sel passent ensuite aux mains de la couronne d'Autriche et la ville est ainsi autorisée à organiser des marchés. Un statut unique est accordé à certains citoyens de Hallstatt, les Salzfertiger, qui sont responsables du séchage, de l'emballage et de la vente des charretées de sel qui leur sont attribuées. Ce statut élevé se manifeste dans la qualité et le caractère particulier de leurs maisons, les Salzfertigerhiiuser, que l'on trouve à Hallstatt et à Bad Ischl.

La production du sel exigeant de grandes quantités de bois de construction (pour étayer les galeries) et de combustible (pour l'évaporation), les opérations forestières sont également réglementées par les responsables de la couronne. Jusqu'au début du 16ème siècle, les licences d'exploitation minière de sel sont généralement louées à des bourgeois indépendants mais elles vont faire l'objet d'une élimination systématique et, en 1524, les opérations minières et forestières seront placées sous la gestion directe de la couronne. Il en résulte la construction de bon nombre d'ouvrages aux caractéristiques techniques d'importance, telles que le pipeline d'eau salée en bois dont l'élaboration débute en 1595.

Les maisons de HallstatPendant la Réforme, le protestantisme gagne de nombreux adeptes parmi les mineurs et les gardes forestiers de la région de Hallstatt. Ils n'auront pourtant pas le droit de manifester publiquement leur foi jusqu'à l'Edit de Tolérance de 178l. En 1750, un terrible incendie détruit la majeure partie du centre médiéval de Hallstatt. De gigantesques travaux de reconstruction de style baroque tardif s'ensuivent et ceux-ci distinguent encore à ce jour le centre ville.

La production salinière connaît une phase extrêmement prospère au début du 19ème siècle pour financer la guerre contre la France, mais la restauration de la paix entraîne un déclin soudain. En dépit des innovations technologiques comme l'introduction de l'électricité et la construction d'une ligne de chemin de fer qui permettra l'importation de charbon (1877), les mines de sel ferment définitivement en 1965.

La production du sel maintient néanmoins le même niveau élevé que précédemment bien que l'eau salée soit à présent acheminée vers la vallée via un pipeline pour être traitée dans l'usine moderne d'Ebersee. Aujourd'hui, seuls quelques soixante hommes sont encore engagés dans une exploitation minière de grande efficacité caractérisée par son haut degré de mécanisation et d'informatisation.

Certaines parties de la mine sont à présent accessibles aux visiteurs, notamment les zones sécurisées pour y exposer les trouvailles issues du programme permanent de recherches archéologiques.

Le musée archéologique de HallstatToutefois, le déclin de ce site industriel coïncide avec l'émergence d'un facteur nouveau: la reconnaissance des qualités esthétique, culturelle et naturelle de la région par des écrivains tels qu'Adalbert Stifter, romancier et premier Conservateur pour la Haute Autriche, ainsi que le poète dramaturge Franz Grillparzer et la plupart des peintres de renom de l'école de Biedermeier.

Le premier hôtel à accueillir le nombre croissant de touristes sera construit en 1855, suivi dans les années 1860 par la construction des premiers thermes publics d'eau salée. Depuis cette époque, la région n'a cessé d'accroître sa popularité en tant que station touristique de premier plan.

Hallstat sous la neige
« Palais et jardins de Schönbrunn Paysage culturel de la Wachau »

Offres spéciales

 Evaneos

EvaneosVous recherchez une idée de circuit pour votre voyage en Autriche Les agents locaux sélectionnés par Evaneos vous proposent des circuits hors des sentiers ... [En savoir plus...]

 Voyage Privé

Voyage PrivéL'Autriche est un pays où le rêve est à portée de main. Profitez de votre voyage pour découvrir ses mille et une facettes. [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes de l'Autriche

Cartes de l'Autriche Nos différentes cartes de l'Autriche à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie de l'Autriche.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir en Autriche: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités de l'Autriche

Actualités de l'Autriche L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage en Autriche: idées sorties, idées de lecture, actualités de l'Autriche, ...

 Photos de l'Autriche

Photos de l'Autriche Découvrez les galeries de photos de l'Autriche publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 L'Autriche en vidéos

L'Autriche en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance de l'Autriche sur tous vos écrans.

 Voyager en Autriche

Voyager en Autriche Réservez votre voyage en Autriche et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...

Partagez cette page