La Suède

Paysage agricole du sud d’Öland


La partie sud de l'île d'Öland, dans la mer Baltique, est dominée par un grand plateau calcaire. Les hommes vivent ici depuis quelque cinq mille ans et adaptent leur mode de vie aux contraintes physiques de l'île. Le paysage est, de ce fait, unique et témoigne abondamment d'une occupation humaine continue depuis la préhistoire jusqu'à nos jours.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 2000.

Histoire du site

Les premiers hommes à s'installer sur l'île d'Öland il y a 8000 ans vivaient de la chasse et de la cueillette. Le site d'Alby en bord de mer, occupé par ces premiers habitants pendant environ deux mille ans, a été fouillé. Les vestiges archéologiques de cette période attestent la domestication des plantes et des espèces animales et révèlent une exploitation importante de l'Alvar. Les tombes mégalithiques à couloir de Resmo, au sommet de Västra Landborgen, indiquent la permanence de l'installation de l'homme en ce lieu durant la période néolithique.
L'évolution s'est poursuivie à l'âge du bronze (1800-500 av. J.-C.), avec la spécialisation des pratiques agricoles. Les progrès technologiques permirent la mise en culture de plus grandes superficies. L'élevage donna lieu à la constitution de grands troupeaux qui paissaient sur l'Alvar. Durant l'âge du fer (550 av. J.-C - 1050 apr. J.-C.)
l'agriculture connut de plus grands bouleversements, avec la création de terres arables permanentes et l'introduction de l'exploitation laitière. Le paysage, y compris Stora alvaret, fit l'objet d'une exploitation intensive en petites parcelles. De l'âge du fer romain et durant la période des Migrations, c'est-à-dire pendant les six premiers siècles de notre ère, subsistent de nombreux vestiges de fermes et de leurs enclos, certaines étant regroupées en villages. La structure clanique de la société de l'âge du bronze, qui reposait sur l'existence de grands cheptels, fit place à des exploitations agricoles individuelles qui produisaient des cultures vivrières et du fourrage. L'économie reposait sur l'élevage et l'exploitation du bétail. Cuirs et peaux et viandes séchées étaient exportés. Les outils de pierre furent remplacés par des outils en métal. Le travail du métal donna lieu à une industrie qui se développa tout au long de l'âge du fer, mais la fabrication de peignes et le polissage de la pierre subsista. La pêche, en particulier la pêche au hareng, prit de l'importance et fut surtout pratiquée à Kyrkhamn, à la pointe sud d'Öland.
De cette époque troublée, où les insulaires durent se protéger, on connaît cinq forts ou plus exactement cinq villages fortifiés. Probablement simples refuges à l'origine, ils devinrent des habitats permanents. Une structure législative fut créée et les questions importantes furent débattues par le Ting qui détermina les règles de l'administration de la justice. Une organisation militaire, le ledung, fut créée pour la défense contre les ennemis extérieurs.
Au début du Moyen Âge, à partir du XIe siècle, l'habitat de l'âge du fer se modifia selon le système médiéval des champs ouverts et des cultures alternées selon les courbes de niveaux. À cette époque se constituèrent les lieux d'habitation qui sont toujours occupés aujourd'hui, commodément implantés sur des terrains élevés et secs, entre l'infield et l'outfield, et disposés selon un plan linéaire le long d'une rue unique.
La prospérité de l'île, due en grande partie à sa situation sur la grande route commerciale qui traverse le détroit de Kalmar, se manifeste dans les imposantes églises de pierre construites au XIIe siècle, comme celle de Hulterstad et de Resmo. Elles étaient fortifiées pour soutenir les attaques des maraudeurs. Öland exportait des chevaux, des bœufs, du poisson, de la pierre à chaux et de l'ardoise.
Au XVe siècle, Öland était dominée par des fermiers, propriétaires terriens, bien que la couronne, l'aristocratie et les ordres monastiques possédassent également des terres. Gustave Vasa construisit cinq manoirs « modèles » au profit des fermiers locaux, ainsi qu'un centre d'élevage. La pêche était importante et d'un intérêt particulier pour les communautés monastiques : Kyrkhamn, à la pointe sud de l'île, était un centre important de cette activité. En 1569, Jean III s'arrogeât les espaces libres de l'île comme réserve de chasse royale. Les fermiers perdirent leurs droits de vaine pâture et souffrirent beaucoup des déprédations causées par le gibier de la réserve. Ce privilège royal survécut jusqu'en 1801, date à laquelle il fut aboli.
L'île subit aussi les longues guerres entre la Suède et le Danemark à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle, sans oublier les grandes épidémies qui emportèrent près de la moitié de la population. Les fermes furent désertées et les champs retournèrent en friche. Dans la dernière moitié du XVIIIe siècle, la première réforme du système foncier (storskifte) procéda au regroupement d'un grand nombre de petites parcelles agricoles détenues par les fermiers en propriétés agricoles plus grandes. Une redistribution des terres encore plus radicale (enskifte) eut lieu au début du XIXe siècle. Chaque fermier reçut des lots constitués de différents types de terres dans les limites de la commune - terres arables, prairies, Alvar et littoral. Simultanément, de nombreuses fermes furent déplacées en dehors des villages linéaires. De grandes étendues de terres furent mises en culture à cette époque.
La forte croissance démographique poussa les hommes à chercher du travail saisonnier sur le continent et en Europe du Nord. Toutefois, ce n'est qu'au moment de la crise agricole des années 1880 que plus d'un quart de la population insulaire émigra en Amérique du Nord. Les villages de l'Alvar furent abandonnés et les activités agricoles, suspendues. Toutefois, les premières années du XXe siècle connurent une expansion considérable et une diversification des activités agricoles, comme par exemple les cultures maraîchères et la betterave à sucre, alors que l'industrie laitière prenait son essor.
La Grande Dépression de 1930 força de nombreux paysans à quitter la terre. Après la Seconde Guerre mondiale, l'agriculture connut une rationalisation et une mécanisation intenses. Le nombre de fermes diminua par rachats et fusions. Ce processus se poursuit, accompagné d'un exode rural concomitant.
« Port naval de Karlskrona Zone d'exploitation minière de la grande montagne de cuivre de Falun »

Offres spéciales

 Leclerc Voyages

Leclerc VoyagesSuède : Hôtels, locations, courts ou longs séjours, circuits ou croisières, trouvez vos vacances en ligne avec Voyages Leclerc. [En savoir plus...]

 Lastminute

LastminuteVol en Suède : découvrez charmes de l'Europe ! Le « Vieux Continent » charme chaque année une multitude de visiteurs avides de dépaysement. Profitez d'un ... [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes de la Suède

Cartes de la Suède Nos différentes cartes de la Suède à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie de la Suède.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir en Suède: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités de la Suède

Actualités de la Suède L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage en Suède: idées sorties, idées de lecture, actualités de la Suède, ...

 Photos de la Suède

Photos de la Suède Découvrez les galeries de photos de la Suède publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 La Suède en vidéos

La Suède en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance de la Suède sur tous vos écrans.

 Voyager en Suède

Voyager en Suède Réservez votre voyage en Suède et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...