L'Angleterre

Paysage minier des Cornouailles et de l’ouest du Devon


Le paysage des Cornouailles et de l’ouest du Devon s’est en grande partie transformé au XVIIIe et au début du XIXe siècle dans le sillage de l’essor rapide de l’exploitation minière du cuivre et de l’étain. Les profondes mines souterraines, les bâtiments des machines, les fonderies, les villes nouvelles, les petites propriétés, les ports et leurs industries associées reflètent le prolifique esprit d’innovation qui fut le moteur de ce développement industriel, qui produisait au début du XIXe siècle les deux tiers du cuivre mondial. Les nombreux vestiges attestent de la contribution des Cornouailles et de l’ouest du Devon à la Révolution industrielle dans le reste de la Grande-Bretagne, et de l’influence fondamentale de cette région sur l’ensemble du monde minier. La technologie des Cornouailles qu’incarnent les machines, les bâtiments qui les abritent et l’équipement minier fut exportée dans le monde entier. Les Cornouailles et l’ouest du Devon furent au cœur de la diffusion rapide de la technologie minière.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 2006.

Histoire du site

Les preuves archéologiques suggèrent que les ressources minérales de Cornouailles et de l'ouest du Devon ont été exploitées pendant plus de 3 500 ans. Jusqu'en 1700, l'étain était le principal minerai, et seule Erzgebirge en produisait de plus grande quantité, en Europe, au début du XVe siècle. Les Romains extrayaient le minerai pour alimenter en étain les pays d'Europe du nord, et l'extraction se poursuivit au début et à la fin du Moyen Âge. En 1201, l'importance de l'industrie de l'étain fut reconnue par l'établissement d'un cadre juridique spécial, conférant certains privilèges aux étainiers. Administré sous la forme de huit régions étainières, il perdura jusqu'en 1838.
Au début du XVIe siècle, de nombreux gisements d'étain arrivèrent à épuisement, et les mineurs se tournèrent vers l'exploitation des affleurements rocheux. Tout d'abord, le minerai de surface fut extrait à ciel ouvert mais après son épuisement, il fallut peu à peu creuser des puits de plus en plus profonds. Il fallait drainer l'eau qu'ils contenaient, en règle générale au moyen de pompes hydrauliques.
Dans les années 1580, les mineurs allemands commencèrent à exploiter le cuivre. Les premières mines ne furent pas un succès, et ce n'est qu'au début des années 1700 qu'une mine prospère fut établie à Chacewater. À la même époque environ, on introduisait la poudre à canon dans les mines, accroissant ainsi grandement la vitesse d'établissement de celles-ci, et la profondeur des puits. L'apparition des moteurs à vapeur permit d'extraire l'eau de ces mines profondes.
C'est Thomas Newcomen, du Devon, qui mit au point le moteur « atmosphérique ». Le premier moteur installé dans une mine de métal équipa Great Wheal Vor entre 1710 et 1714, préfigurant l'industrialisation de l'extraction minière. Cependant, les premiers moteurs étaient onéreux et d'un rendement médiocre, et leur nombre n'augmenta que lentement jusqu'à l'arrivée dans la région des moteurs Boulton et Watt, plus efficaces, en 1778. En 1790, 45 moteurs étaient en activité, jetant les fondations de l'essor de l'industrie. La technologie était désormais en place pour exploiter les riches gisements en profondeur de cuivre et d'étain.
La dernière grande avancée technologique fut l'invention du moteur à vapeur à haute pression, plus puissant et plus rentable, par Richard Trevithick de Camborne. Sa première machine fut construite en 1800. Les trois premières décennies du XIXe siècle virent un grand nombre d'expérimentations sur la conception de moteurs, encourageant la compétition entre ingénieurs et propriétaires miniers. Des fonderies furent donc développées en Cornouailles pour répondre à la demande croissante en moteurs.
La construction d'infrastructures de transport et le développement d'industries annexes accélèrent la vitesse du changement ; dans les années 1850, les mines des Cornouailles dominaient les marchés mondiaux du cuivre.
Bien sûr, l'extraction rentable du cuivre et de l'étain n'était possible que du fait de la forte demande pour ces minerais, l'étain pour la vaisselle et les conserves et le cuivre pour les produits en laiton nécessaires pour les navires et les moteurs.
Les mines, les bâtiments abritant des machines et les monceaux de déblais, les villes nouvelles et les peuplements miniers construits pour accueillir le nombre rapidement croissant de mineurs, et les ports, chemins de fer et canaux transformèrent le paysage. La richesse générée était mise à profit pour édifier d'imposants bâtiments publics, de belles demeures et des jardins paysagers pour les propriétaires miniers.
Dans le même temps, la technologie qui avait permis le développement des mines s'exportait partout dans le monde où se trouvaient des gisements miniers le justifiant. C'est pourquoi on trouve en Espagne, au Mexique, en Afrique du Sud et en Australie d'importants exemples des bâtiments abritant des pompes à eaux d'exhaure de diagnostic qui subsistent du XIXe siècle.
En 1866, l'effondrement du cuivre provoqué par la concurrence croissante du Chili, du Lac Supérieur et du sud de l'Australie précipita la fermeture de quantité de mines de cuivre, seules les mines d'étain restant en activité. Elles subsistèrent pendant quelques années de plus, jusqu'à ce que la concurrence de l'Australie et de la Malaisie entraînent une baisse insoutenable des prix. Les mineurs commencèrent à émigrer, emportant dans leurs bagages leurs connaissances et leur technologie, pour développer des mines des Cornouailles aux quatre coins du monde. À la fin du XIXe siècle, il restait essentiellement des sites de traitement de l'arsenic, exploitant les pyrites arsenicales jadis mises de côté.
Quelques mines survécurent ; la dernière, South Crofty, ferma ses portes en 1998.
« Usines de la vallée de la Derwent Stonehenge, Avebury et sites associés »

Offres spéciales

 Evaneos

EvaneosHarry Potter en Angleterre et en Ecosse, une idée de circuit 100% personnalisable avec Marcela, agent de voyage basé en Ecosse. [En savoir plus...]

 Havas Voyages

Havas VoyagesJouissant d'une culture traditionnelle et moderne à la fois, l'Angleterre est un pays cosmopolite qui fascine les visiteurs. Votre séjour en Angleterre, au pays de  ... [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes d'Angleterre

Cartes d'Angleterre Nos différentes cartes d'Angleterre à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie d'Angleterre.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir en Angleterre: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités d'Angleterre

Actualités d'Angleterre L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage en Angleterre: idées sorties, idées de lecture, actualités d'Angleterre, ...

 Photos d'Angleterre

Photos d'Angleterre Découvrez les galeries de photos d'Angleterre publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 L'Angleterre en vidéos

L'Angleterre en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance d'Angleterre sur tous vos écrans.

 Voyager en Angleterre

Voyager en Angleterre Réservez votre voyage en Angleterre et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...

Partagez cette page