Le Pérou

Ville sacrée de Caral-Supe


Le site archéologique de Caral-Supe qui s’étend sur 626 ha est situé sur un plateau désertique aride en surplomb de la verdoyante vallée de Supe. Il date de la période archaïque tardive des Andes centrales, il y a 5 000 ans, et il s’agit de la plus vieille cité de ce type aux Amériques. C’est un site impressionnant en termes de conception et de complexité de ses éléments architecturaux et spatiaux, notamment de ses monumentales plateformes de pierre et de terre et de ses cours circulaires creuses. Caral, qui n’est qu’un des 18 établissements urbains de la zone, est particulièrement bien préservé. On y trouve une architecture complexe et monumentale, notamment six grandes structures pyramidales. Un quipu (une corde à laquelle plusieurs autres cordelettes nouées étaient attachées, servant à enregistrer et transmettre des informations dans les Andes) retrouvé sur place témoigne du développement et de la complexité de la civilisation de Caral. Le plan de la ville et certaines de ses composantes, notamment les structures pyramidales et le groupe résidentiel de l’élite, témoignent de fonctions cérémonielles, traduisant la puissance de ce que l’on pourrait qualifier d’idéologie religieuse. Le site doit sa remarquable conservation à son abandon précoce et à sa découverte tardive.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 2009.

Histoire du site

Pendant sa période d'occupation, soit environ 1 000 ans, Caral fut plusieurs fois remodelée. En fait, quasiment tous les édifices témoignent de périodes d'occupation successives.
Les recherches conduites par une équipe pluridisciplinaire ont montré que, bien que les établissements de la vallée de Supe aient été occupés dès 3 000 av. J.-C., ce n'est qu'en 2600 av. J.-C. que leurs occupants s'inscrirent dans un système social organisé, avec une « zone capitale » au fond de la vallée centrale. C'est cette zone qui était le coeur de la tradition sociale et culturelle la plus remarquable de l'époque.
D'après les informations socioculturelles et les données de datation, on a émis la théorie que l'influence du système social de Supe toucha tout d'abord les populations des vallées les plus proches, avant de s'étendre plus loin ; en 2200 av. J.-C., son influence s'était propagée au sud aussi loin que le site archéologique d'El Paraiso, dans la vallée de Chillón, et dans toutes les vallées au nord jusqu'à la vallée de la Santa.
La séquence chronologique est résumée comme suit :
- Période lointaine (avant 3000 av. J.-C.) : terres possédées par des groupes de familles/lignées familiales.
- Période ancienne (3000-2600 av. J.-C.) : essor de la « zone capitale » ; construction de places et d'édifices impressionnants.
- Fin de la période moyenne (2300-2600 av. J.-C.) : agrandissement des bâtiments en superficie et en volume ; construction de grandes plates-formes et de places.
- Début de la période tardive (2200-2100 av. J.-C.) : bâtiments publics remodelés ; construction de places sur une structure de plate-forme quadrangulaire.
-Fin de la période tardive (2100-1800 av. J.-C.) : bâtiments publics remodelés (avec des pierres plus petites), réduction de l'occupation du site.
Tout au long de l'occupation du site, il y a eu des périodes de grands changements, et on peut observer des distinctions claires dans la conception et l'architecture de la ville, ainsi que dans l'enfouissement et le renouvellement de bâtiments. Chacune de ces périodes a également connu des phases mineures de changement.
Chaque période se distingue sous plusieurs aspects de celle qui la précède : éléments de style architectural, techniques de construction, matériaux, couleur de peinture utilisée pour les murs. Toutefois, la conception globale est maintenue, de même que les traditions culturelles associées et les fonctions des bâtiments.
En réponse à la lettre envoyée à l'État partie par l'ICOMOS le 13 janvier 2009, demandant de plus amples informations sur la nature sacrée du site, l'État partie, le 27 février 2009, a expliqué à la satisfaction de l'ICOMOS la raison de cette dénomination. Les travaux archéologiques accomplis à ce jour ont permis aux chercheurs d'établir la nature sacrée de Caral par des analyses à la fois architecturales et contextuelles. Tant la cité (dans son plan urbain) que ses éléments (dont par exemple les structures pyramidales et les résidences de l'élite) montrent d'évidents témoignages de fonctions cérémonielles, traduisant ainsi la puissance de ce que l'on pourrait qualifier d'idéologie religieuse.
« Centre historique de la ville d’Arequipa Parc national de Manú »

Offres spéciales

 BestWestern

BestWesternIl s'agit du premier SureStay Plus Hotel by Best Western Hotels & Resorts du Pérou. Il se trouve à 400 m de la place principale, des sites touristiques. [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes du Pérou

Cartes du Pérou Nos différentes cartes du Pérou à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie du Pérou.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir au Pérou: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités du Pérou

Actualités du Pérou L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage au Pérou: idées sorties, idées de lecture, actualités du Pérou, ...

 Photos du Pérou

Photos du Pérou Découvrez les galeries de photos du Pérou publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 Le Pérou en vidéos

Le Pérou en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance du Pérou sur tous vos écrans.

 Voyager au Pérou

Voyager au Pérou Réservez votre voyage au Pérou et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...