Destination Terre > Europe > Italie

Ville de Vérone

La ville historique de Vérone fut fondée au Ie r siècle av. J.-C.. Elle connut des périodes d'expansion sous le règne de la famille Scaliger aux XIIIe et XIVe siècles et sous la République de Venise, du XVe au XVIIIe siècle. Exemple exceptionnel de place forte, Vérone a préservé un nombre remarquable de monuments de l'Antiquité, de l'époque médiévale et de la Renaissance.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 2000.

Histoire du site

La ville de Vérone, aujourd'hui capitale de la province de Vérone, est située dans le nord de l'Italie au pied des monts Lessini sur le fleuve Adige. Elle fut fondée par d'anciennes tribus puis devint une colonie romaine au Ier siècle av. J.-C., prenant rapidement de l'importance. Elle fut occupée par l'Ostrogoth Théodoric I (Ve siècle), par les Lombards et par Charlemagne (774). Au début du XIIe siècle, elle devint commune libre et souffrit des guerres entre les guelfes et les gibelins. Elle prospéra sous la domination de la famille Scaliger (la période de Roméo et Juliette), en particulier sous Cangrande I, qui protégea le poète exilé Dante. Elle passa sous la domination de Venise en 1405, puis fut intégrée à l'empire autrichien à partir de 1797 avant de rejoindre le royaume d'Italie en 1866.
À l'origine, les collines de la région de Vérone étaient parsemées de villages fortifiés (castellieri). Le nom de Vérone est lié à la racine wehr (mur défensif) ; il peut donc avoir désigné un site fortifié sur le fleuve. Il est vraisemblable que des voies anciennes se croisaient là au VIe ou au Ve siècle av. J.-C. Une route menait à l'Adriatique, région étrusque importante, une autre suivait le fleuve dans la direction des vignes de Valpolicella et du Bas-Trentin, une troisième ralliait les riches territoires cisalpins de Garde et Brescia (via Claudia Augusta). La construction de la via Postumia vers 148-147 av. J.-C. ouvrit le chemin de Gêne et de la Lombardie (Pavie, Plaisance, Crémone) à l'ouest, Oderzo et Aquilée à l'est.
La construction de la ville romaine commença vers la fin de la République, dans la seconde moitié du Ier siècle av. J.-C. À cette période remonte la construction du decumanus maximus qui suivait la via Postumia, et du cardo maximus, que pénétrait dans la ville par l'est. La ville fut bâtie sur un plan réticulaire, et entourée de murs défensifs comportant deux portes, Porta Leoni et Porta Iova (baptisée plus tard Portone Borsari). Des murs et des portes, il ne reste que des vestiges archéologiques. La découverte d'une inscription confirme la date de la fondation de Vérone : 49 av. J.-C. La ville ne tarda pas à prendre de l'importance et à s'enrichir ; divers édifices et équipements publics furent construits, dont un amphithéâtre, le théâtre romain, le pont Pietra. Des fouilles récentes ont révélé la présence de vestiges d'une importance considérable, y compris un pavage de marbre, des structures et des objets de prestige. En 265 de notre ère, avec l'extension des conflits avec les barbares du nord, l'empereur Gallienus décida d'agrandir l'enceinte défensive élevée sous la République pour inclure l'amphithéâtre. La ville résista aux diverses invasions, alors que d'autres villes étaient détruites.
À la fin de l'époque romaine (476 après J.-C.), Vérone devint la deuxième capitale du royaume italique des Ostrogoths ; Théodoric I choisit Vérone pour principale résidence. Au cours des siècles suivants, (domination des Goths jusqu'en 567, des Lombards jusqu'en 774 et du Saint Empire romain germanique jusqu'à la fin du premier millénaire), Vérone continua de jouer un rôle majeur et vit la construction d'édifices importants. Parmi les autorités, l'évêque Raterio (de Belgique) mérite une mention spéciale car il prépara une illustration de la ville, le seul document que l'on possède de cette période. La ville de Vérone a conservé son plan de ville romaine.
Après l'époque des communes indépendantes du nord de l'Italie, les guerres et les conflits armés incessants forcèrent Vérone à reconstruire ses fortifications. L'avènement de la seigneurie des Scaliger (1259-1387) favorisa le développement de la ville qui avait déjà étendu ses possessions sur une grande partie du territoire vénitien dans le nord-ouest. Cangrande I de la Scala (1311-1329) décida d'étendre encore les remparts et de réorganiser la défense de la ville de manière à résister à de longs sièges. La puissance des défenses était telle que Vérone demeura une place forte aux époques suivantes, dominées par Venise puis l'Autriche. Cette destination eut un impact sur l'urbanisation de la ville qui entama un long cycle de constructions, en particulier les grandes basiliques et les grands ensembles administratifs. En 1387, Giangaleazzo Visconti de Milan conquit Vérone qu'il garda pendant une courte période, construisant de nouveaux remparts ainsi que la citadelle dans la partie sud de la ville.
De 1405 à 1797, Vérone fut une ville active et riche de la République de Venise. En dehors d'un conflit qui éclata au début du XVIe siècle, ce fut une période de paix. Les Vénitiens engagèrent l'architecte militaire véronais, Michele Sanmicheli (1484-1559), pour renforcer les fortifications médiévales. Il conçut la série de bastions polygonaux placés à intervalles réguliers et construisit trois nouvelles portes : Porta Nuova, Porta Palio et Porta San Zeno, d'une grande valeur architecturale. La disposition de ces portes favorisa le développement de la ville dans la partie comprise entre les murs de la Commune et ceux de la période des Scaliger au sud. Les Vénitiens interdirent l'extension de la ville au-delà de cette limite pour des raisons de sécurité militaire, et cette interdiction fut maintenue par l'empire autrichien. Ainsi, la ville se construisit à l'intérieur de ces limites, contribuant par-là à une unité de développement. L'époque vénitienne se caractérisa par une grande indépendance économique de la ville qui eut des répercussions sur la culture et l'administration. Cette époque fut marquée par la construction d'un grand nombre de palais prestigieux édifiés par les familles riches et de nombreux bâtiments religieux et publics.
Avec la domination autrichienne (1814-1866), Vérone renforça son rôle militaire. Le maréchal Radetzki et son général-architecte Franz von Scholl réparèrent les dommages causés par les guerres napoléoniennes, et de grands complexes militaires furent construits à l'intérieur de la ville, parmi lesquels l'impressionnant Arsenal, près du pont médiéval de Castelvecchio. En 1866, lorsque les Autrichiens rendirent la ville au Royaume d'Italie, il y avait 65000 habitants, mais pratiquement aucune industrie. La ville connut alors une période difficile, qui fut aggravée par la terrible inondation de 1882. Le fleuve s'éleva de quelque 8 mètres, et de nombreux bâtiments, moulins à eau et scieries furent détruits. Les deux ponts principaux furent emportés tandis que les vieux ponts résistèrent à la furie des flots.
À partir de ce moment-là, l'évolution de la ville changea. Son rôle militaire prit fin, elle se développa à l'extérieur des murs et de nouveaux quartiers furent créés. Ce fut aussi le début du développement industriel. En 1927, la population atteint 150000 habitants et les premiers concours de planification urbaine furent organisés en 1931-1932. La Seconde Guerre mondiale fut dévastatrice pour la ville : 40 % des bâtiments furent détruits, y compris la totalité des ponts. Il s'ensuivit une période d'intense reconstruction et de restauration, avec la participation active de l'architecte en chef de Vérone, Piero Gazzola (1908-1979), Président fondateur de l'ICOMOS et l'un des initiateurs et principaux auteurs de la Charte de Venise. La période de reconstruction conduisit aussi à l'approbation du premier plan directeur de Vérone en 1958, modifié en 1975.

Sélection photos

Tombeau de Michel-Ange
Tombeau de Michel-Ange
Ajoutée le 07/02/2012 à 18:27 
© befrap
Rieti
Rieti
Ajoutée le 06/02/2012 à 14:36 
© befrap
Sienne vue de la tour
Sienne vue de la tour
Ajoutée le 02/02/2012 à 11:37 
© befrap
Baptistère : porte de bronze
Baptistère : porte de bronze
Ajoutée le 07/02/2012 à 18:16 
© befrap
Basilique St Pierre
Basilique St Pierre
Ajoutée le 05/02/2012 à 13:54 
© befrap
Pompéi
Pompéi
Ajoutée le 04/02/2012 à 17:49 
© befrap

Sélection vidéos


Agrandir la vidéo
Pompéi: le centre des visiteurs renaît de ses cendres

Le site de Pompéi dispose enfin d’un centre de visiteurs. Il faut dire qu’il a eu la vie dure. Le centre avait été bombardé en 1943 avant d‘être [Suite...]

Ajoutée le 04/05/2016 à 08:00 © Euronews

Agrandir la vidéo
Week-end à Florence

Parcourez la célèbre ville de Florence en Toscane, une concentration impressionnante d'architectures, de sculptures, d'œuvres d'arts. Prennez [Suite...]

Ajoutée le 04/09/2016 à 08:00 © Michelin Voyage

Sélection de la médiathèque

Venise, trésor d'îles

DVD Guides

Venise, trésor d'îles Canaux, gondoles, palais somptueux, les clichés mythiques sont toujours au rendez-vous lorsqu'on part à la découverte de Venise. Mais derrière la splendeur d'un patrimoine artistique et culturel unique se dissimule une vraie ville, avec ses habitants et son mode de vie organisé en fonction des contraintes géographiques. En allant à la rencontre des Vénitiens tout en explorant les incroyables richesses [En savoir plus...]

Rome, cité universelle : De César à Caracalla, 70 av. J.-C.-212 apr. J.-C.

Histoire

Rome, cité universelle : De César à Caracalla, 70 av. J.-C.-212 apr. J.-C.L'histoire de Rome que dépeint ce volume est celle de l'apogée d'un empire "mondial ". Comment une petite cité est-elle parvenue à dominer un ensemble de terres s'étendant de l'Ecosse et du Danube au désert africain, de l'Atlantique au Proche-Orient, et à établir cette domination de manière assez durable pour marquer profondément l'histoire de tous ces territoires ? Le succès de la domination romaine [En savoir plus...]

Toscane, la marque du génie

DVD Guides

Toscane, la marque du génie Ondulant au fil des collines dont les cyprès soulignent les courbes, le paysage toscan est déjà en soi une œuvre d'art. Incontestablement, le génie de la nature a favorisé le génie des hommes. Dante, Pétrarque, Botticelli, Michel-Ange, Léonard de Vinci et bien d'autres se sont épanouis ici. Après avoir filmé les prestigieuses Florence, Pise et Sienne, les caméras de Pierre Brouwers ont arpenté la Toscane [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes de l'Italie

Cartes de l'ItalieNos différentes cartes de l'Italie à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie de l'Italie.

 Informations pratiques

Informations pratiquesConsultez nos conseils et infos pratiques avant de partir en Italie: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités de l'Italie

Actualités de l'ItalieL'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage en Italie: idées sorties, idées de lecture, actualités de l'Italie, ...

 Photos de l'Italie

Photos de l'ItalieDécouvrez les galeries de photos de l'Italie publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 L'Italie en vidéos

L'Italie en vidéosNotre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance de l'Italie sur tous vos écrans.

 Voyager en Italie

Voyager en ItalieRéservez votre voyage en Italie et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...


Espace annonceurs


© 2023 www.club-des-voyages.com
Tous droits réservés.