Le Mexique

Hospice Cabañas, Guadalajara


Conçu comme institution de bienfaisance, l'Hospice Cabañas fut construit au début du XlXe siècle, pour aider les plus démunis : orphelins, vieillards, handicapés et invalides chroniques. Cet ensemble remarquable présente plusieurs caractéristiques originales, liées à ses fonctions d'œuvre charitable. Son dessin s'écarte des modèles suivis par les hôpitaux et les hospices de l'époque, ce qui le rend unique. L'harmonie atteinte entre les espaces ouverts et les espaces construits, la simplicité de son dessin ainsi que ses dimensions font de lui un ensemble exceptionnel. Au début du XXe siècle, sa chapelle a été décorée d'un ensemble de superbes peintures, considérées comme l'un des chefs-d'œuvre de la peinture murale mexicaine, faites par José Clemente Orozco, l'un des grands muralistes mexicains de cette période.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1997.

Histoire du site

Guadalajara est fondée en 1542, sur la rive gauche d'un fleuve traversant une large vallée. Deux établissements indigènes proches sont ensuite intégrés à ce qui deviendra la capitale de la Province de Nova Galicia et le siège d'un évêché.
Une succession de sécheresses. d'inondations et de grands gels génèrent une pauvreté et une misère importantes en ville. Vers 1791, l'évêque de Guadalajara, Fray Antonio Alcalde, ordonne la construction d'un hôpital pour les plus démunis, de logements pour les ouvriers et d'un orphelinat. Ce projet est repris par son successeur, Juan Ruiz de Cabanas, lorsqu'il arrive à Guadalajara en décembre 1796. Il demande à la couronne d'Espagne l'autorisation de créer une Casa de la Misericordia destinée à loger les sans-abri, les personnes âgées et les orphelins de la ville. Dans sa lettre au roi, il écrit que le site choisi, à l'extérieur de la ville, est sain et en altitude, et bénéficie d'une excellente alimentation en eau.
Le 5 septembre 1803, l'assentiment royal autorise la création d'une Casa de Expositos (orphelinat) qui accueillerait également les personnes âgées ou handicapées, les invalides chroniques accompagnés de leurs familles, ainsi que les orphelins des deux sexes ou les enfants de personnes incapables de subvenir à leurs besoins (âgés de moins de dix ans), ainsi que les pèlerins démunis.
A Mexico. alors qu'il s'apprête à prendre ses fonctions à Guadalajara, l'évêque Cabanas fait la connaissance de Manuel Toisa, architecte et sculpteur originaire de Valence, qui avait contribué de façon importante à l'architecture de Mexico, notamment à celle de la cathédrale (restructuration du dôme, achèvement des tours et des façades). Toisa accepte une commission pour la conception de 1 'hospice, mais confie la supervision des travaux à son élève. José Gutierrez, qui effectuera la plus grande partie des travaux entre 1805 et 1810, à l'exception de la chapelle.
Mais la guerre d'indépendance vient interrompre les travaux et les édifices inachevés font office de casernes et d'écuries, d'abord à l'usage des insurgés, puis à celui des forces royalistes, jusqu'en 1821. année où le Mexique obtiendra son indépendance visà- vis de l'Espagne. En 1823, la mort de Cabanas est durement ressentie par la population locale ; le gouverneur de l'Etat fait pression sur l'Eglise pour achever la construction de l'établissement. Les travaux reprennent en 1828 et l'hospice est inauguré 1' année suivante.
Durant la période agitée qui suit, l'hospice est de nouveau utilisé à des fins militaires pendant les années 1830, avant de reprendre rapidement ses fonctions d'origine. Des travaux sont engagés pour reconstruire le dôme de la chapelle, endommagé lors d'un violent orage en 1842.
En 1853, avec la promulgation de la loi sur l'expropriation des biens de l'Eglise, l'évêque de l'époque divise l'immense potager en quatre lots traversés par deux routes. Toutefois, grâce à la générosité de bienfaiteurs privés, l'institution ne connaît aucune difficulté financière durant cette période.
En 1858, elle retrouve son rôle de caserne. Au départ des militaires, l'évêque délègue la gestion de l'hospice aux soeurs de la Charité, ce qui donne lieu à une nouvelle cérémonie inaugurale au cours de laquelle il est convenu que tous les orphelins porteraient à l'avenir le nom de Cabaii.as. Ainsi débute la période la plus importante de l'histoire de l'hospice. En 1872, il abrite plus de cinq cents personnes. Cependant, suite à l'expulsion des soeurs la même année, l'aide économique est suspendue et le nombre d'orphelins réduit de moitié dès 1880. En 1883, le gouverneur intervient pour mettre fin à cette situation déplorable. Le nombre d'occupants entame alors une progression régulière : 442 personnes en 1887, puis 672 en 1910.
Après la révolution, qui dure de 1910 à 1920, l'essor du mouvement muraliste mexicain illustre la cohésion et l'identité nationales. Dans les années 1930, le gouvernement de Jalisco invite l'un de ses exposants les plus éminents, José Clemente Orozco, à effectuer divers travaux dans des édifices publics de Guadalajara, ce qu'il fait de 1936 à 1939. Ses fresques murales de la chapelle de l'hospice Cabaii.as, représentant le caractère multi-ethnique de la société mexicaine et l'allégorie de l'Homme de feu, comptent parmi ses oeuvres les plus remarquables.
En 1980, le gouvernement de Jalisco décide d'installer l'Institut culturel Cabaii.as nouvellement créé dans les locaux de l'hospice : il comprendra des écoles d'art et d'artisanat, des salles d'exposition ainsi que des salles réservées au théâtre, à la musique et à la danse. Un centre de documentation et le bureau du Secrétariat culturel d'Etat ont été ajoutés plus récemment. Le gouvernement de l'Etat et l'Institut national d'anthropologie et d'histoire proposent également d'installer une école de restauration dans l'enceinte de l'hospice.
« Zone de monuments historiques de Querétaro Zone de monuments historiques de Tlacotalpan »

Offres spéciales

 Evaneos

EvaneosVous recherchez une idée de circuit pour votre voyage au Mexique Les agents locaux sélectionnés par Evaneos vous proposent des circuits hors des sentiers ... [En savoir plus...]

 Go Voyages

Go VoyagesPartez en circuit au Mexique pas cher : 12 circuits au Mexique à partir de 1 038€ TTC avec GO Voyages. [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes du Mexique

Cartes du Mexique Nos différentes cartes du Mexique à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie du Mexique.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir au Mexique: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités du Mexique

Actualités du Mexique L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage au Mexique: idées sorties, idées de lecture, actualités du Mexique, ...

 Photos du Mexique

Photos du Mexique Découvrez les galeries de photos du Mexique publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 Le Mexique en vidéos

Le Mexique en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance du Mexique sur tous vos écrans.

 Voyager au Mexique

Voyager au Mexique Réservez votre voyage au Mexique et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...

Partagez cette page