L'Italie

Villa d'Este, Tivoli


La Villa d'Este à Tivoli avec son palais et son jardin est un des témoignages les plus remarquables et complets de la culture de la Renaissance dans ce qu'elle a de plus raffiné. La Villa d'Este, de par sa conception novatrice et l'ingéniosité des ouvrages architecturaux de son jardin (fontaines, bassins, etc.), est un exemple incomparable de jardin italien du XVIe siècle. La Villa d'Este, un des premiers « giardini delle meraviglie », a servi très tôt de modèle pour le développement des jardins en Europe.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 2001.

Histoire du site

Le 9 septembre 1550, le cardinal Hippolyte II d'Este (1509-1572) fait son entrée à Tivoli dont il a obtenu le gouvernement. Le cardinal est un homme imprégné du raffinement de la cour de Ferrare, des études humanistes et un mécène cultivé qui est entouré d'artistes célèbres, peintres (Girolamo da Carpi, Girolamo Muziano, Federico Zuccari, Livio Agresti, etc.), orfèvres (Benvenuto Cellini), musiciens (Palestrina) et poètes (Le Tasse, l'Arioste). La résidence officielle qui lui est assignée à Tivoli, une partie du monastère de l'église Sainte-Marie-Majeure, ne lui convient pas. Il décide alors de bâtir une splendide villa avec des jardins dont on attribue traditionnellement le projet à l'architecte Pirro Ligorio (1500-1583), « antiquaire » et archéologue qui mena des fouilles à la proche Villa Adriana.
L'église et le monastère sont situés au sommet d'une colline dont la pente est couverte de jardins, de vignes et de quelques maisons et églises. Il faut au cardinal, éloigné un temps du gouvernement de Tivoli et de Rome pour simonie (1555-1559), un peu plus d'une dizaine d'années pour acheter ces terrains et démolir les bâtiments.
Entre 1563 et 1565, le terrain est remodelé pour créer une pente raide qui descend de l'ancien monastère et une autre, plus douce, au nord-est. Une terrasse est formée au sudouest, soutenue par l'ancien mur de la ville.
Dès 1560, un grand effort est consenti pour fournir l'eau nécessaire aux nombreuses fontaines projetées qui doivent orner le jardin. Un aqueduc est tout d'abord construit pour capter les eaux du Monte Sant'Angelo mais cette source d'alimentation s'avère insuffisante et un conduit souterrain est creusé sous la ville pour capter les eaux de l'Aniene (1564-1565).
L'alimentation en eau ainsi garantie et le flux de gravité naturelle créé par les différents niveaux du jardin permettent d'ouvrir le chantier de construction des fontaines, bassins, grottes et l'aménagement paysager.
Au cours de cette période, l'ancien monastère est transformé en villa, le cloître d'origine réaménagé en devient la cour centrale dont le mur sud-est est celui de l'ancienne église Sainte-Marie-Majeure. Le rythme des travaux de décoration du palais s'accélère entre 1565 et 1572, année de la disparition du cardinal Hippolyte II d'Este. Toutes les oeuvres ne sont pas achevées et de nombreuses fontaines du jardin doivent toujours être réalisées.
Le cardinal Louis d'Este (1538-1586), hérite de son oncle mais ses ressources ne lui permettent que de compléter les ouvrages déjà commencés et de faire quelques travaux de réparation. Après la mise à disposition de la Villa d'Este au doyen du Saint Collège des Cardinaux, elle passa de nouveau en 1605 à un cardinal de la maison d'Este, Alexandre (1568-1624). Il ne tarda pas à engager un vaste programme d'interventions qui ne s'est pas limité à réparer les dégâts occasionnés par le manque d'entretien du doyenné mais a apporté de nombreuses innovations à la disposition du jardin et à la décoration des fontaines.
Les travaux d'entretien, de restauration et d'aménagement (rotonde des Cyprès, vers 1640) se poursuivent sous la direction des ducs de Modène, apparentés à la maison d'Este, jusqu'en 1641. Le cardinal Rinaldo I (1618-1672) fait appel au Bernin (fontaine du Bicchierone) dans les années 1660-1661 puis à partir de 1670, l'architecte Mattia de Rossi apporte, entre autre, des modifications au palais.
La période d'abandon de la Villa d'Este a commencé avec Rinaldo II (1655-1736). La situation s'est aggravée avec le passage de l'ensemble à la maison de Habsbourg en 1803 mais, grâce aux travaux entrepris par le cardinal Gustav von Hohenlohe (1823-1896), la villa est sauvée d'une perte irréversible. En 1920, la Villa d'Este revient à l'État italien qui engage une campagne de restauration dans les années 1920-1930 et une autre à la suite des dégâts occasionnés par les bombardements de 1944.
« Assise, la Basilique de San Francesco et autres sites franciscains Vallée de l'Orcia »

Offres spéciales

 Heliades

HeliadesPour ne rien rater des sites incontournables de l'Italie, vous pouvez partir en circuit. Vous aurez ainsi la garantie de voir l'essentiel tout en bénéficiant d'un ... [En savoir plus...]

 Expedia

ExpediaDécouvrez notre large sélection d'hôtels en Italie. Pas cher ou de luxe, Expedia.fr vous propose des hébergements en Italie aux meilleurs prix. [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes de l'Italie

Cartes de l'Italie Nos différentes cartes de l'Italie à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie de l'Italie.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir en Italie: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités de l'Italie

Actualités de l'Italie L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage en Italie: idées sorties, idées de lecture, actualités de l'Italie, ...

 Photos de l'Italie

Photos de l'Italie Découvrez les galeries de photos de l'Italie publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 L'Italie en vidéos

L'Italie en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance de l'Italie sur tous vos écrans.

 Voyager en Italie

Voyager en Italie Réservez votre voyage en Italie et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...

Partagez cette page