L'Italie

Mantoue et Sabbioneta


Mantoue et Sabbioneta, au nord de l’Italie, dans la vallée du Pô, présentent deux aspects de l’urbanisme de la Renaissance. Mantoue montre le renouvellement et l’extension progressive d’une ville existante alors que Sabbioneta, à une trentaine de kilomètres de là, illustre la mise en œuvre des théories de l’époque sur la ville idéale. La première a un tracé très irrégulier qui devient régulier par endroits, témoignant de plusieurs étapes de croissance depuis la période romaine. On y trouve de nombreux édifices médiévaux comme une rotonde du XIème siècle et un théâtre baroque. Construite dans la seconde moitié du XVIème siècle sous l’égide de Vespasien Gonzague Colonna, Sabbioneta peut être décrite comme la ville d’une seule période avec un plan en damier à angles droits. Les deux villes représentent un témoignage exceptionnel de réalisations urbaines, architecturales et artistiques de la Renaissance, avec pour dénominateur commun la vision et les ambitions de la famille régnante des Gonzague. Les deux sites sont importants pour la valeur de leur architecture et leur rôle de premier plan dans la dissémination de la culture de la Renaissance. Les idéaux de celle-ci, favorisés par la famille Gonzague, sont présents dans la morphologie et l’architecture de ces villes.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 2008.

Histoire du site

Mantoue était à l'origine un peuplement étrusque qui se développa à l'époque romaine en petite ville fortifiée. Elle se dressait sur le plus haut point de ce qui était alors une île, dans une zone marécageuse le long du fleuve Mincio. Certaines traces des remparts et des rues principales se retrouvent encore aujourd'hui dans le tissu urbain. En 804 après J.-C., Mantoue devint un évêché. Grâce à une relique du sang du Christ, la ville était devenue un important centre religieux. Au Xe siècle, de nouveaux remparts et des douves furent construits et, en 1115, Mantoue devint une commune libre.
Au long de l'histoire, les réglementations concernant la gestion de l'eau ont toujours été capitales pour Mantoue et des travaux de génie hydraulique exceptionnels furent réalisés à plusieurs reprises. En 1190, le système de lacs autour de la ville fut créé avec un barrage et un pont sur la rivière, qui éleva le niveau d'eau du lac Supérieur de plus de quatre mètres. Sur le barrage, douze moulins à eau participèrent à la régulation. Au sud de la ville, un canal (le Rio) fut creusé au XIIIe siècle. Il devint rapidement la limite de la ville agrandie - le deuxième anneau de croissance. À l'extrémité est du canal, un port protégé, Porto Catena, fut bâti. Au XIIIe siècle, plusieurs tours et palais furent bâtis dans la ville, ainsi que deux places, aujourd'hui la piazza Broletto et la piazza delle Erbe. En 1272, la famille Bonacolsi s'empara du pouvoir et poursuivit les travaux de construction.
En 1328, Louis Gonzague fomenta un coup d'État ; sa famille conserva le pouvoir jusqu'en 1707. En 1433, ils obtinrent le titre de marquis et, en 1530, de duc. Le territoire fut agrandi, la navigabilité fluviale améliorée et des fortifications construites. Dans le même temps, la productivité agricole et le commerce prenaient leur essor. Au milieu du XIVe siècle, les Gonzague avaient acquis suffisamment de biens pour réaliser la transformation graduelle du complexe actuel du palais ducal. La fin du siècle vit le début d'un troisième anneau de croissance au sud, avec de larges douves, la Fossa Magistrale, qui marque la limite extérieure.
Jean-François Gonzague (1407-1444) ouvrit la voie à la Renaissance et apporta de nouvelles idées par l'intermédiaire d'études humanistes, en invitant Filippo Brunelleschi de Florence, par des contacts avec Leon Battista Alberti et en s'inspirant des oeuvres de Pisanello. Ce fut aussi une période de renouvellement urbain, avec la planification d'espaces urbains comme un nouveau mode d'organisation de la ville et la construction de palais dans le nouveau quartier au sud.
La seconde partie du XVe siècle, la période de Ludovico II (1444-1478), donna à Mantoue un rôle de premier plan dans l'essor de la Renaissance. Architectes, artistes et artisans s'installèrent dans la ville, où ils créèrent un nouveau langage artistique. En 1459, le pape Pie II tint une assemblée sur la menace des Turcs, ce qui amena de nombreux délégués internationaux. Dans l'architecture, Leon Battista Alberti et Luca Fancelli furent particulièrement importants et, dans la peinture, Andrea Mantegna joua le premier rôle.
Dans les années 1460 et 1470, un changement notable eut lieu. De nombreux palais et édifices furent érigés, et des modifications apportées aux anciens. Les rues et les espaces en plein air furent pavés. Les deux églises d'Alberti, San Sebastiano (1460) et Sant'Andrea (1472), étaient particulièrement importantes du point de vue architectural, et un axe central traversant la ville de part et d'autre vit le jour. Après la mort de Ludovico II en 1478, le territoire fut divisé en plusieurs petits États indépendants, dirigés par différentes branches de la famille Gonzague. Sabbioneta fut bâtie dans l'un de ceux-ci pendant la deuxième partie du XVIe siècle. La cour de Mantoue demeura l'un des plus éminents centres culturels de la Renaissance.
Cet essor se poursuivit et consolida la ville, tout comme au siècle précédent. À partir de 1524, l'architecte et peintre Jules Romain, qui avait quitté Rome pour Mantoue, eut la main mise sur les arts pendant vingt ans. En 1525, des travaux furent entrepris sur le palais du Té, à l'extérieur des douves, qui marquait l'extrémité sud de l'axe central traversant la ville. En architecture et en peinture, il devint l'une des oeuvres maniéristes les plus influentes. Romain fut artiste de cour ainsi que supertinendant des travaux dans la ville, dirigeant de nombreux programmes de rénovation. La ville et la vie culturelle s'épanouirent et, vers la fin du XVIe siècle, le nombre d'habitants dépassait les 40 000, presque autant qu'aujourd'hui.
Au XVIIe siècle, la ville déclina. La lignée directe de la famille Gonzague s'éteignit et une guerre de succession éclata. En 1630, Mantoue fut assiégée et touchée par une épidémie de peste. Après une guerre, elle tomba sous le joug autrichien en 1707 et une ère de calme relatif commença pour elle en tant que ville forteresse. De nouveaux bâtiments publics furent érigés, parmi lesquels le palais de l'Académie. Le dôme fut ajouté à l'église de Sant'Andrea, les travaux du parc monumental de la Piazza Virgilana commencèrent en 1797 et les façades de la ville furent repeintes d'une seule couleur.
En 1866, Mantoue fut intégrée au royaume d'Italie et, graduellement, l'économie recommença à se développer. À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, les fortifications furent démolies et les douves comblées. Il y a désormais de larges rues le long des délimitations sud du centre historique. Le chemin de fer a été construit le long des axes ouest et sud. De vastes espaces au coeur de la ville ont été restaurés et ont retrouvé leur caractère historique. En 1942 et en 1950, des plans furent élaborés pour le centre historique. En certains endroits, de nouveaux bâtiments remplacèrent les anciens et le Rio fut partiellement comblé. Sabbioneta était la capitale de l'un des plus petits États d'Italie, créé quand Mantoue fut divisé en plusieurs parties, en 1478, sur lesquelles régnaient toujours différentes branches de la famille Gonzague. On la connaissait depuis l'époque romaine comme une localité le long de la voie Vitelliana, mais, même si elle avait une longue histoire, on peut la considérer comme une nouvelle fondation. Sabbioneta est en effet la création d'un seul homme, le souverain du petit État, Vespasien Gonzague Colonna (1531-1591). Il avait étudié les écrits et les théories sur l'urbanisme idéal, mais son but était de construire une forteresse imprenable et une capitale fonctionnelle de l'État. On pense qu'il en dessina luimême le plan et les fortifications, avec l'aide d'experts militaires. Les travaux commencèrent entre 1554 et 1556.
Entre 1588 et 1590, Vincenzo Scamozzi fut engagé pour construire le Teatro all'antica. Il s'agit du premier théâtre fermé moderne fonctionnant correctement, avec des espaces spécifiques conçus pour répondre aux besoins du théâtre. Après la mort de Vespasien, Sabbioneta déclina. Au XVIIe siècle, elle tomba sous administration espagnole, mais retourna aux Gonzague de Mantoue en 1703. Cinq ans après, cependant, elle fut annexée à Guastella et, en 1743, reprise par les Habsbourg.
« Gênes, les Strade Nuove et le système des palais des Rolli Piazza del Duomo à Pise »

Offres spéciales

 Evaneos

EvaneosVous recherchez une idée de circuit pour votre voyage en Italie ? Les agents locaux sélectionnés par Evaneos vous proposent des circuits hors des sentiers ... [En savoir plus...]

 Bourse Des Vols

Bourse Des VolsVol Italie à partir de 11€ avec la Bourse des Vols, spécialiste du déstockage de billet avion Italie. Meilleur prix garanti. [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes de l'Italie

Cartes de l'Italie Nos différentes cartes de l'Italie à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie de l'Italie.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir en Italie: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités de l'Italie

Actualités de l'Italie L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage en Italie: idées sorties, idées de lecture, actualités de l'Italie, ...

 Photos de l'Italie

Photos de l'Italie Découvrez les galeries de photos de l'Italie publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 L'Italie en vidéos

L'Italie en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance de l'Italie sur tous vos écrans.

 Voyager en Italie

Voyager en Italie Réservez votre voyage en Italie et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...