L'Argentine

Cueva de las Manos, Río Pinturas


La Cueva de las Manos, Río Pinturas, renferme un ensemble exceptionnel d’art rupestre exécuté il y a de cela 13 000 à 9 500 ans. Elle doit son nom (grotte aux mains) aux impressions de mains – comme au pochoir – réalisées sur ses parois, mais comprend aussi de nombreuses représentations d’animaux, notamment de guanacos (Lama guanicœ ) qui sont toujours présents dans cette région, ainsi que des scènes de chasse. Les auteurs de ces peintures pourraient avoir été les ancêtres des communautés historiques de chasseurs-cueilleurs de Patagonie rencontrées par les colons européens au XIXe siècle.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1999.

Histoire du site

L’avancée des incursions humaines en Amérique du Sud fait actuellement l’objet de débats passionnés au sein de la communauté scientifique. Certaines datations au carbone 14 effectuées au Brésil, dans le Nordeste, remettent en effet en question l’opinion généralement répandue jusqu’à présent, selon laquelle ces incursions auraient commencé aux alentours de 12000 ans. Toutefois, cela n’affecte pas la datation de l’occupation de l’abri-sous-roche Río Pinturas, qui, d’après les fouilles et l’analyse au carbone 14, remonte à 9300 ans, environ. Le premier groupe humain (dont les peintures constituent le groupe stylistique A) chassait sur de longues distances et principalement le guanaco.  
On peut identifier aux environs de 7000 ans un second niveau culturel, baptisé groupe stylistique B. Les scènes de chasse disparaissent, l’art rupestre est dominé par des représentations en négatif de mains, parfois même d’empreintes d’autruche américaine (le nandou, ñandú. Cette culture a duré jusqu’en 3300 ans, environ, époque à laquelle l’art devient plus schématique, intégrant des figures zoomorphiques et anthropomorphiques très stylisées.  
C’est aux alentours de 1300 ans que fut entamée la dernière phase culturelle de Río Pinturas. Les peintures de cette période (groupe stylistique C), réalisées avec des pigments rouges vifs, se concentraient sur des figures géométriques abstraites et des représentations très schématiques d’animaux et d’humains. On pense qu’il s’agit là de l’œuvre des anciens chasseurs-cueilleurs Tehuelche, qui habitaient cette vaste région qu’est la Patagonie avant l’arrivée des premiers marchands et colons espagnols. La création de grands élevages de bétail (estancias ) a mis fin à leur mode de vie.  
L’Area Arqueológica y Natural Río Pinturas - Santa Cruz est située dans la pampa de la région du fleuve Pinturas. Ses plateaux peu élevés, culminant à 800-1000 m, sont entrecoupés de profonds canyons bordés de falaises abruptes, dont le principal est celui du Pinturas lui-même. Ces falaises comptent nombre d’abris-sous-roche naturels. Le sol est rocheux et pauvre, mais la région abrite une faune naturelle variée, au sein de laquelle le guanaco (Lama guanicoe ) tient une place prépondérante.  
Le climat des canyons, abrités des vents qui balaient la pampa , est tempéré. Ainsi, grâce aux températures hivernales relativement douces et à l’humidité élevée par rapport à la pampa , le bétail des estancias peut y paître de façon saisonnière. Des études paléoclimatologiques basées sur les sédiments de la Cueva de los Manos suggèrent que les conditions actuelles étaient déjà présentes dès 11000 ans.  
L’entrée de la Cueva de los Manos est masquée par un mur de roche couvert de nombreuses mains négatives. Dans l’abri lui-même, on compte cinq concentrations d’art rupestre, les figures et les motifs les plus récents se superposant fréquemment aux plus anciens.  
Ces peintures ont été exécutées à l’aide de pigments minéraux naturels, moulus et mélangés à un quelconque liant, dont la nature est inconnue. Des traces de pigments ont été découvertes lors de fouilles archéologiques conduites à l’entrée de la grotte, établissant ainsi un lien contextuel entre les peintures et les matériaux culturels stratifiés. L’analyse par diffraction des rayons X montre que les minéraux les plus communément utilisés étaient les oxydes de fer (hématite et maghémite) pour le rouge et le violet, le kaolin pour le blanc, le natrojarosite pour le jaune, et l’oxyde de manganèse pour le noir ; du gypse était parfois ajouté au mélange.
« Parc national de l'Iguazu Presqu'île de Valdés »

Offres spéciales

 Leclerc Voyages

Leclerc VoyagesArgentine : Hôtels, locations, courts ou longs séjours, circuits ou croisières, trouvez vos vacances en ... 4 jours / 3 nuits au départ de Buenos Aires (Argentine ). [En savoir plus...]

 Lastminute

LastminuteVous recherchez un billet d'avion vers Argentine lastminute.com sélectionne les vols vers Argentine les moins chers. Trouvez votre billet et réservez en ligne ! [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes de l'Argentine

Cartes de l'Argentine Nos différentes cartes de l'Argentine à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie de l'Argentine.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir en Argentine: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités de l'Argentine

Actualités de l'Argentine L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage en Argentine: idées sorties, idées de lecture, actualités de l'Argentine, ...

 Photos de l'Argentine

Photos de l'Argentine Découvrez les galeries de photos de l'Argentine publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 L'Argentine en vidéos

L'Argentine en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance de l'Argentine sur tous vos écrans.

 Voyager en Argentine

Voyager en Argentine Réservez votre voyage en Argentine et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...

Partagez cette page