L'Espagne

Ferdinand II d'Aragon


(1452 - 1516)

Ferdinand II d'Aragon, dit Ferdinand le Catholique, fut :

- Roi de Castille et León de 1474 à 1504 (Par mariage, sous le nom de Ferdinand V)
- Roi d'Aragon, de Valence, de Majorque et de Sicile et comte de Barcelone de 1479 à 1516 (de son propre chef)
- Comte de Roussillon et de Cerdagne de 1493 à 1516
- Roi des Deux-Siciles en 1504.

Fils du roi Jean II d'Aragon (1398-1479) et de sa seconde épouse Jeanne Enríquez (1425-1468), Ferdinand devint l'héritier des possession de la couronne d'Aragon à la mort de son demi-frère Charles prince de Viane en 1461.

Le 14 octobre 1469, il épousa la future Isabelle Ire de Castille (1451-1504). Ensemble ils menèrent une guerre civile visant à déposséder la nièce d'Isabelle, Jeanne la Beltraneja (1462-1530). Défaite de Jeanne la Beltraneja à Bataille de Toro (1476).

En 1474, Isabelle arriva au trône de Castille. À la mort de Jean II en 1479, Ferdinand accéda au trône de la couronne d'Aragon et les deux monarques régnèrent ensemble, même si les deux couronnes restèrent séparées.

En 1479, il hérita des États de son père, et réunit ainsi sous ses lois presque toute l'Espagne.

Ferdinand et Isabelle menèrent une politique religieuse coercitive en réorganisant en 1481 le tribunal de l'inquisition, l'expulsion des Juifs non convertis en 1492 vers l'Empire ottoman et la conquête du royaume de Grenade la même année, ce qui leur valut de se voir décerner le titre de Rois Catholiques par le pape Alexandre VI. Parallèlement, ils préparèrent l'expansion espagnole par le soutien apporté aux expéditions de Christophe Colomb. Il accueillit Christophe Colomb qui découvrit et occupa en son nom le Nouveau Monde.

Ferdinand, alors même qu'il avait reçu les comtés de Roussillon et de Cerdagne de Charles VIII pour prix de sa non-intervention dans les Guerres d'Italie, conquit le royaume de Naples en 1504 dépossédant ainsi son cousin Fréderic.

En 1504 Isabelle mourut, ce qui fit de Ferdinand le régent de la couronne de Castille au nom de sa fille Jeanne la Folle. Mais il se heurta à l'hostilité de la noblesse castillane qui lui subsitua le mari de Jeanne, l'archiduc Philippe le Beau. À la mort de celui-ci en 1506, Ferdinand reprit les rênes de la Castille, cette fois-ci au nom de son petit-fils le futur Charles Quint. Remarié en 1505 à Germaine de Foix, il annexa en son nom le sud de la Navarre en 1512.

À sa mort en 1516 il laissa un empire immense à son petit-fils Charles Quint, premier véritable roi d'Espagne.

Ferdinand V éleva l'Espagne au plus haut point de puissance, agrandit la puissance royale, abaissa les grands et rendit aux lois toute leur force; en outre, il mérita le surnom de Catholique par son ardeur à combattre les Infidèles ; mais on lui reproche sa versatilité et sa fourberie, qui lui valurent aussi le surnom de Rusé: il se joua de la bonne foi de Charles VIII et de Louis XII, et se montra tantôt leur allié et tantôt leur ennemi. Il fut habilement secondé dans ses entreprises par son ministre, le cardinal Ximénès, et dans ses conquêtes par son général Gonzalve de Cordoue.

Le jeu des alliances

Ferdinand chercha par tous les moyens à isoler une France expantionniste. Il voulu consolider son alliance avec Maximilien Ier, empereur du Saint Empire, par le biais d'un double mariage. Il donna sa fille Jeanne à Philippe (1496), tandis que son fils Jean, l'héritier potentiel des deux couronnes, était marié à Margarette (1497). Hélas, Jean mourut sans descendance la même année. Ferdinand rétablit aussi des liens avec le Portugal en donnant sa fille Isabelle, à l'infant Alfonse. Celui-ci mourut rapidement. La veuve fut aussitôt remariée au nouveau roi Manuel Ier. Mais Isabelle décèda en couche en 1498, et son fils en 1500. Ferdinand donne au roi Manuel sa dernière fille, Marie. Enfin Catherine épouse Arthur Tudor, héritier de la courone d'Angleterre, puis, à la mort de celui-ci, son frère Henri, futur Henri VIII.

Cette politique d'unions se montrera peu efficace. Pire que tout Jean, héritier des deux couronnes de Castille et d'Aragon meurt sans descendance. La nouvelle héritière, Jeanne, commençait à donner des signes de défaillance mentale. Cependant, le drame pour la Castille était la mort d'Isabelle en 1504. Ce fut aussi un drame pour Ferdinand, mais plutôt d'un point de vue politique. Car les deux royaumes étaient toujours indépendants par l'existence de deux trônes séparés. Ferdinand fut nommé régent, mais Philippe, son gendre, réclama le royaume. Ce dernier obtint gain de cause. Il fut nommé Philippe I de Castille avec Jeanne pour reine. Philippe mourut en 1506. Jeanne en perdit définitivement la tête (d'où son surnom de Jeanne la Folle). Ferdinand fut rappelé comme régent de Charles, son petit-fils, qui était élevé à Bruxelles.

En cherchant à isoler la France, Ferdinand fut malgré lui l'instigateur du pire des scénarios: la main mise des Habsgbourg, des étrangers, sur l'Espagne.

Après la mort d'Isabelle, Ferdinand demanda la main de La Beltraneja, veuve de Alphonse V de Portugal, dans l'espoir de reconquérir le trône de Castille. Mais elle refusa. Peut-être à cause de la vieille rancune qu'elle vouait à Isabelle, l'usurpatrice. Ferdinand se tourna alors vers une princesse française, Germaine de Foix, afin d'affaiblir la future position dominante des Habsgbourg en Europe par un rapprochement avec la France. Un dernier coup du sort, cette fois-ci heureux, donna sans coup férir la Navarre à un Ferdinand vieillissant (1512). À sa mort, son petit-fils, futur empereur du Saint Empire Germanique hérita de tous les royaumes rassemblés par son grand-père et son père ainsi que de l'énorme empire océanique.

Le jeu compliqué et hasardeux des alliances matrimoniales rassemblait les Espagnes. Le rapprochement avec le Portugal avait cependant échoué. Il se fit par la force sous le règne de Philippe II à la fin du XVI s.

Descendance de Ferdinand II d'Aragon

De son union avec Isabelle, Ferdinand eût 5 enfants:

* Jean († 1497
* Isabelle d'Aragon, épouse d' Alphonse, infant du Portugal, puis du roi du Portugal Manuel Ier, son cousin.
* Jeanne Ire d'Espagne, dite Jeanne la Folle, héritière des royaumes de Castille, puis d'Aragon, et mère de Charles Quint
* Marie d'Aragon, seconde épouse, après sa sœur Isabelle, du roi du Portugal Manuel Ier
* Catherine d'Aragon, épouse de Arthur Tudor, héritier de la courone d'Angleterre, puis de son frère, futur Henri VIII et mère de Marie Ire d'Angleterre.
« Henri de Trastamare Isabelle la Catholique »

Offres spéciales

 Fram

FramVoyage Espagne pas cher : séjours Espagne à partir de 369€ TTC. Réservez dès maintenant vos vacances pas cher Espagne avec FRAM.
[En savoir plus...]

 Promovacances

PromovacancesA la recherche d'un voyage pas cher Espagne Des séjours Espagne avec Promovacances à partir de 305?, jusqu'à -60% de réduction. Des vacances à ...
[En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes de l'Espagne

Cartes de l'Espagne Nos différentes cartes de l'Espagne à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie de l'Espagne.

 Informations pratiques

Informations pratiques Nos conseils et infos pratiques avant de partir en Espagne: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités de l'Espagne

Actualités de l'Espagne L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage en Espagne: idées sorties, idées de lecture, actualités de l'Espagne, ...

 Photos de l'Espagne

Photos de l'Espagne Découvrez les galeries de photos de l'Espagne publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 L'Espagne en vidéos

L'Espagne en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance de l'Espagne sur tous vos écrans.

 Voyager en Espagne

Voyager en Espagne Réservez votre voyage en Espagne et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...

Partagez cette page



Publicité