L'Italie

Résidences des Savoie


Lorsque le duc de Savoie, Emmanuel-Philibert, choisit de déplacer la capitale du duché à Turin en 1562, il entreprit un vaste programme de construction, symbole du pouvoir de la maison royale des Savoie, qui allait être mené à bien par ses successeurs. Cet ensemble de bâtiments de haute qualité, conçu et décoré par les plus grands architectes et artistes du temps, rayonne sur la campagne environnante, à partir du palais royal situé dans la « zone de commandement » de Turin, pour atteindre de nombreuses résidences de campagne et des pavillons de chasse.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1997.

Histoire du site

Lorsque le duc de Savoie, Emmanuel-Philibert (1553-1580), choisit de déplacer le siège de sa cour de Chambéry à Turin (1562), il confère à cette dernière un rôle central inattendu et décisif En effet, la nouvelle capitale du duché est encore une petite ville médiévale fortifiée, restée en marge des grands développements culturels de la Renaissance. Sous l'impulsion d' Emmanuel-Philibert, ses successeurs développent au long des 17ème et 18ème siècles un vaste programme de construction de la ville et de son territoire qui leur laisse une empreinte baroque et dont les résidences sont le pivot. Ces résidences de plaisance et de chasse construites dans la campagne en bordure du Pô, sur les collines ou plus loin, dans de vastes zones boisées constituent aussi les points de référence d'un système de grands domaines dont l'importance est tout à la fois économique et stratégique. Ce programme constitue l'emblème du pouvoir absolu des Savoie qui construisent un état et une capitale européenne. lis accèdent avec Victor Amédée II au royaume de Sicile (1713) et avec Victor-Emmanuel il (1861) au royaume d'Italie qu'ils conservent jusqu'à l'avènement de la République en 1946.
La construction de cet ensemble implique un urbanisme capable de relier un palais à un autre et les palais aux villas mais aussi de donner une unité architecturale et une solennité aux espaces qui accueillent les lieux du pouvoir. Ainsi l'ensemble de bâtiments de la « zone de commandement » qui s'articulent les uns aux autres depuis la résidence ducale et où s'exerce le pouvoir central sous ses différentes formes, politique, administrative, militaire et culturelle et les palais de la maison des Savoie (palais Madame, palais Carignano) sont mis en relation directe avec les résidences des environs suivant un plan radiocentrique dont on peut suivre la formation depuis son centre, Turin. Elles sont rapidement accessibles depuis la capitale grâce à un réseau de routes, rectilignes et bordées d'arbres, qui assure la cohésion et la fonctionnalité de l'ensemble.
Les grands projets d'urbanisme sous tendent la mise en ordre de cet ensemble. Bien que l'organisation de la défense de Turin soit l'objet des premières attentions d'Emmanuel-Philibert, il parvient à aménager sa résidence dans l'ancien palais de l'évêque. Entre la fin du 16ème siècle et le 18ème siècle, ses successeurs mènent à bien trois grands plans d'extension de la ville dont les axes directeurs sont centrés sur la Piazza Castello. Les premiers projets de rénovation urbaine et architecturale de Turin engagés par Charles-Emmanuel 1 suivant le projet de l'architecte Ascanio Vitozzi (fin du 16ème et début du 17ème siècles) visent la constitution d'une «zone de commandement» au Nord-Est de la ville qui soit plus conforme au rang des princes et plus fonctionnelle en matière de défense. L'ancien palais ducal un peu excentré est reconstruit et reçoit une nouvelle orientation qui le met en contact direct avec la Piazza Castello et, grâce à l'ouverture d'une nouvelle rue (1612-1615 ; actuelle Via Roma), avec le Sud de la ville dans la direction de la résidence ducale extra-urbaine de Mirafiori (aujourd'hui disparue). Ce projet constitue une innovation d'importance dans la mesure où elle établit une bipolarité au niveau urbain et au niveau territorial.
En 1673, Charles-Emmanuel II (1638-1675) commence l'extension de la ville à l'Est en direction du Pô qu'il confie à Amedeo di Castellamonte ; le nouvel axe directeur, la Via Po, relie la Piazza Castello au pont qui enjambe le fleuve en direction des collines où s'élève la Villa della Regina. A cette occasion, la Piazza Castello est agrandie à l'Est et sera bordée plus tard par les Secrétariats d'Etat et le théâtre royal.
La troisième extension réalisée par Victor-Amédée II (1675-1730) est confiée à Michelangelo Garove, Antonio Bertola puis, à partir de 1716, à Filippo Juvarra. Elle est dirigée vers l'accès occidental de la ville qui depuis la Porta Susina mène au château de Rivoli et à la Palazzina de Stupinigi.
Charles-Emmanuel ID (1730-1773) hérite de plusieurs projets de son père. Il mène parallèlement à l'aménagement du palais royal, des Secrétariats d'Etat et du théâtre sur la Piazza Castello, une vaste campagne de réaménagement ou d'extension des résidences à laquelle travaillent Filippo Juvarra et, après son départ de Turin (1735), Benedetto Alfieri.
Les relations et les liens dynastiques que les Savoie ont établis avec les cours de Paris, Lisbonne, Madrid, Munich et de Vienne mais aussi les villes italiennes concourent à faire de la cour de Turin un milieu artistique et culturel cosmopolite. Emmanuel Philibert pose les fondements d'une tradition de cour qui n'existait pas jusqu'à lors à Turin. Comme le démontrent les deux superbes volumes du Theatrum Sabaudiae publiés en 1682, les ducs de Savoie sont des bâtisseurs infatiguables. Avec une persévérance jamais démentie, ils enrichissent le patrimoine familial et s'attachent les services d'architectes, d'artistes et de jardiniers de renommée internationale tels que Ascanio Vitozzi, Carlo et Amedeo di Castellamonte, Guarino Guarini, Filippo Juvarra, Michelangelo Garove, Benedetto Alfieri, Daniel Seiter, Francesco Solimena, Sebastiano Ricci, Charles André Vanloo, Claudio Francesco Beaumont, Francesco Ladatte, Michel Benard, et bien d'autres.
« Les Dolomites Les Lombards en Italie. Lieux de pouvoir (568-774 après J.-C.) »

Offres spéciales

 Leclerc Voyages

Leclerc VoyagesItalie : Hôtels, locations, courts ou longs séjours, circuits ou croisières, trouvez vos vacances en ligne avec Voyages ... Voyages Italie. Prix minimum : Italie. [En savoir plus...]

 Go Voyages

Go VoyagesEnvie de connaitre la Dolce Vita Partez en vacances en Italie : 450 voyages en Italie à partir de 117€ TTC avec Go Voyages. Des séjours en Italie à prix promos ! [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes de l'Italie

Cartes de l'Italie Nos différentes cartes de l'Italie à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie de l'Italie.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir en Italie: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités de l'Italie

Actualités de l'Italie L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage en Italie: idées sorties, idées de lecture, actualités de l'Italie, ...

 Photos de l'Italie

Photos de l'Italie Découvrez les galeries de photos de l'Italie publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 L'Italie en vidéos

L'Italie en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance de l'Italie sur tous vos écrans.

 Voyager en Italie

Voyager en Italie Réservez votre voyage en Italie et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...

Partagez cette page