La Chine

Centre historique de Macao


Macao, riche port marchand d’une grande importance stratégique dans l’essor du commerce international, a été un territoire sous administration portugaise du milieu du XVIe siècle à 1999, date à laquelle il passa sous souveraineté chinoise. Avec sa voie principale et ses bâtiments – résidentiels, religieux ou publics – portugais et chinois, le centre historique de Macao témoigne de la fusion unique d’influences esthétiques, culturelles, architecturales et technologiques de l’Orient et de l’Occident. Le site inclut également une forteresse et un phare qui est le plus ancien de Chine. Le site témoigne d’une des rencontres les plus anciennes et les plus durables entre la Chine et l’Occident, sur la base d’un commerce international florissant.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 2005.

Histoire du site

Le site de Macao fut peuplé par des pêcheurs bien longtemps avant l'arrivée des étrangers. C'était une baie abritée sur la péninsule, et une étape pour les marins longeant la côte chinoise depuis la province de Fujian. Le temple de la déesse A-Ma, construit à la fin du XVe siècle, atteste de leur foi. Les Portugais arrivèrent pour la première fois en Chine en 1513, visitant le célèbre marché de Canton. En 1557, ils parvinrent à Macao, qui devint le plus ancien peuplement européen permanent en Asie de l'Est.
Le nom de Macao vient du temple Ma Kwok, construit au XIVe siècle. À l'époque, les habitants autochtones étaient éparpillés dans de petits villages. Les villages de Barra et de Patane étaient de petits peuplements de marins marchands, tandis que les autres villages abritaient des paysans. Quand les Portugais arrivèrent, ils construisirent des maisons simples, en bois et en argile, dans le quartier du port intérieur. Plusieurs églises catholiques et chapelles donnèrent le caractère du peuplement, devenant les points de convergence du tracé des rues. Au début du XVIIe siècle, les Portugais construisirent une série de forts pour se défendre contre les autres puissances occidentales, par exemple les Hollandais. Au milieu du XVIIe siècle, le peuplement était divisé en deux parties : les Portugais au sud et les Chinois au nord. Le développement fut relativement modéré au XVIIIe siècle, du fait d'une législation restrictive imposée par les autorités chinoises.
En 1849, le Portugal proclama Macao port franc, ce qui fut confirmé dans un protocole en 1887. À la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, l'église catholique renforça son pouvoir en construisant de nouvelles églises ou en en rénovant d'anciennes. Du fait du rôle de Macao comme base marchande et d'un lucratif commerce d'opium, des compagnies étrangères établirent leur base dans une enclave avant de remonter le long de la rivière des Perles en direction de Canton, ce qui améliora la qualité de la construction.
À la fin du XIXe siècle, incapable de faire concurrence à Hong Kong, Macao tirait essentiellement sa manne financière de son statut de lieu de séjour privilégié des étrangers. En conséquence, de nombreuses villas luxueuses y furent construites, ainsi que des bâtiments aux fonctions nouvelles, tels que le théâtre Dom Pedro V, le Club Militaire, la caserne des Maures et l'hôtel Bela Vista. Parallèlement, les Chinois continuèrent de construire dans leur style propre, avec notamment le temple du Dieu de la Terre, le temple du Dieu de la Justice, le Temple Na Tcha et le Temple A-Ma. À cette période commença également la conquête de la terre, qui se poursuivit pendant le XXe siècle, agrandissant substantiellement la zone urbanisée.
Après 1949, la population s'accrut, notamment du fait d'un afflux de réfugiés chinois venus de l'intérieur des terres. En 1974, Macao fut déclaré territoire sous administration portugaise. Aux termes du traité de 1987, Macao est devenue en décembre 1999 une région administrative spéciale sous souveraineté chinoise. Les années 1990 ont été le théâtre d'une expansion immobilière, entraînant l'apparition d'un grand nombre de gratte-ciel en centre-ville, quoique principalement en dehors des zones tampon définies. Parallèlement, des campagnes de restauration des monuments historiques ont été menées.
« Grottes de Yungang Yin Xu »

Offres spéciales

 Evaneos

EvaneosVous recherchez une idée de circuit pour votre voyage en Chine ? Les agents locaux sélectionnés par Evaneos vous proposent des circuits hors des sentiers ... [En savoir plus...]

 Europcar

EuropcarLouez une voiture en Chine en profitant des offres de location Europcar du moment parmi une large gamme de voitures neuves dans nos 52 agences locales. [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes de la Chine

Cartes de la Chine Nos différentes cartes de la Chine à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie de la Chine.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir en Chine: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités de la Chine

Actualités de la Chine L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage en Chine: idées sorties, idées de lecture, actualités de la Chine, ...

 Photos de la Chine

Photos de la Chine Découvrez les galeries de photos de la Chine publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 La Chine en vidéos

La Chine en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance de la Chine sur tous vos écrans.

 Voyager en Chine

Voyager en Chine Réservez votre voyage en Chine et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...