Destination Terre > Amérique > Brésil

Centre historique de São Luís

Le centre de cette ville historique datant de la fin du XVIIe siècle, fondée par les Français et occupée par les Hollandais avant de passer sous la domination des Portugais, a préservé l’ensemble d’origine de ses rues au quadrillage rectangulaire. En raison d’une période de stagnation économique au début du XXe siècle, un nombre important de bâtiments historiques de grande qualité ont été conservés, en faisant ainsi un exemple exceptionnel de ville coloniale ibérique.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1997.

Histoire du site

En 1612, dans le cadre de la politique de création d'une « France équinoxiale » au Brésil, deux lieutenants du roi de France Louis XIII, au service de Marie de Médicis, reçoivent l'ordre d'établir une colonie dans cette région. C'est ainsi que Daniel de la Touche, seigneur de La Ravardière et son associé François de Razi.ly, seigneur de Razi.ly et Aunelles, construisent un fort sur le site abandonné de la « Capitania de Maranhâo », sur l'île de Trindade, connue des indiens Tupinambas sous le nom d 'Upaon-açu. Selon les historiens, un village hispano-portugais nommé Nossa Senhora de Nazaré y existait depuis 1531. En l'honneur du roi de France, le nouveau fort est baptisé fort Saint-Louis.
Les Français reçoivent un bon accueil de la part des 27 tribus habitant l'île. ils n'y restent cependant que deux ans : le portugais Jerônomo de Albuquerque les en chasse en 1615 suite à la bataille de Guaxenduba. Cependant, moins de trois décennies plus tard, Maranhâo attire une nouvelle fois une puissance coloniale européenne. Les émissaires de Maurice de Nassau des Pays-Bas s'emparent de la ville en 1641, pour la dominer jusqu'en 1643, date à laquelle la population locale relève la tête. Un mouvement de résistance est organisé par Muniz Barreto, un dignitaire local. Ce dernier sera tué pendant la lutte contre l'envahisseur néerlandais mais son successeur, Teixeira de Melo, tient la ville jusqu'au retour des Portugais.
Dès 1615, alors que les Français sont chassés, Francisco Frias de Mesquita, ingénieur en chef de l'Etat du Brésil, se rend à Sâo Luis afin d'élaborer les plans des nouvelles défenses de la ville libérée. n prépare également un plan d'urbanisation qui servira de base à son expansion et à son développement. Contrastant avec l'agencement médiéval de ruelles étroites et sinueuses appliqué par les Portugais à Rio de Janeiro, Recife et Olinda, ce plan repose sur la régularité géométrique (probablement le premier exemple du genre au Brésil). ll servira de base à l'expansion de ce qui sera la capitale de Maranhâo du début du 17ème siècle à la fin du 19ème siècle.
A la fin du 17ème siècle, Sâo Luis compte une population de quelque dix mille habitants, chiffre porté à dix-sept mille un siècle plus tard. Suite aux mesures prises par le marquis de Pombal, premier ministre du roi José 1er, l'économie de la ville subit une profonde mutation au cours de cette période. La plus importante est l'introduction du commerce des esclaves noirs et la création en 1755 de la Companhia Gerai de Comércio do Grâo Para e- do Maranhâo. Sâo Luis et Alcântara, les principaux ports de commerce de la région, sont intégrés au système international d'échanges commerciaux et exportent le riz, le coton ainsi que d'autres produits régionaux. La prospérité qui s'ensuit conduit à l'épanouissement culturel des deux villes.
Au fur et à mesure que Sâo Luis se développe au cours des 18ème et 19ème siècles, les maisons anciennes de pisé et de paille font place à de robustes structures de pierres et mortier finies, à l'aide de chaùx, d'huile de poisson, de bois et de marbre en provenance du Portugal. Des éléments adaptés à l'humidité du climat tropical telles les vérandas de bois font leur apparition. L'utilisation d'azulejos pour la décoration extérieure devient l'une des caractéristiques les plus marquantes de l'architecture de Sâo Luis.
Sâo Luis est la première ville de cette région du Brésil à avoir installé un réseau de tramways, une régie des eaux et de l'électricité, l'éclairage des rues au gaz et le téléphone. Sa prospérité est accrue par l'établissement de plusieurs entreprises textiles, ce dont témoignent les imposants bâtiments qu'elles ont laissés derrière elles.
Au 20ème siècle, Sâo Luis connaît cependant une longue période de stagnation économique. L'expansion s'interrompt totalement dans les années 1920. A cette époque, la ville n'est constituée que du centre historique actuel de Sâo Luis. En réalité, cette stagnation a joué un rôle primordial dans la conservation des structures et des caractéristiques historiques de la ville.

Sélection vidéos


Agrandir la vidéo
Les trésors historiques du Centro de Rio

Cœur financier de Rio de Janeiro, le quartier du Centro est aussi riche de son patrimoine culturel. Le somptueux Theatro Municipal, la fabuleuse [Suite...]

Ajoutée le 23/08/2016 à 08:00 © Michelin Voyage

Agrandir la vidéo
Rio de Janeiro: le pain de sucre

Le mont du Pain de Sucre, ou simplement le Pain de Sucre (Pão de Açúcar en portugais), est un pic situé dans la ville de Rio de Janeiro au Brésil. [Suite...]

Ajoutée le 09/09/2016 à 08:00 © Michelin Voyage

Sélection de la médiathèque

Brésil, le show des sens

DVD Guides

Brésil, le show des sens Pays-continent grand comme seize fois la France, le Brésil bénéficie de richesses naturelles et humaines hors norme. Des quartiers anciens de Salvador aux plages mythiques de Rio, Pierre Brouwers a rencontré une population jeune, métissée, exubérante, qui constitue le maître atout du pays. La forêt amazonienne, les chutes de l’Iguaçú, l’urbanisme débridé de São Paulo et la froide rigueur de Brasilia [En savoir plus...]

Nostalgies de Belo Horizonte

Bandes dessinées

Nostalgies de Belo Horizonte« (…) Un autre élément, que j’ai quelque pudeur à confesser, renforçait mon adhésion à ce rêve d’exode vital. Mon arrière-grand-père maternel a travaillé à la construction de cette ville du temps de sa fondation vers 1896, émigré parmi d’autres émigrés portugais et italiens. Il ne reste que peu de souvenirs de lui : une montre à chaînette détraquée, cinq photos floues et rongées par les tâches [En savoir plus...]

Le Grand Guide de Rio de Janeiro

Bibliothèque du voyageur

Le Grand Guide de Rio de JaneiroHistoire et société Fondé au XVIe siècle, Rio, grand port du commerce du sucre, de l'or, puis du café, fut la capitale du Brésil pendant deux siècles et un haut lieu du jeu et du plaisir, où prospéraient palaces et casinos. Aujourd'hui, les Cariocas, qu'ils habitent les favelas ou les immeubles luxueux, partagent une même passion pour la plage, le football, la samba et l'ivresse du carnaval. Itinéraires Toutes [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes du Brésil

Cartes du BrésilNos différentes cartes du Brésil à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie du Brésil.

 Informations pratiques

Informations pratiquesConsultez nos conseils et infos pratiques avant de partir au Brésil: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités du Brésil

Actualités du BrésilL'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage au Brésil: idées sorties, idées de lecture, actualités du Brésil, ...

 Photos du Brésil

Photos du BrésilDécouvrez les galeries de photos du Brésil publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 Le Brésil en vidéos

Le Brésil en vidéosNotre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance du Brésil sur tous vos écrans.

 Voyager au Brésil

Voyager au BrésilRéservez votre voyage au Brésil et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...


Espace annonceurs


© 2023 www.club-des-voyages.com
Tous droits réservés.