Amsterdam

La ligne de défense d'Amsterdam


Parcourant 135 km autour d'Amsterdam, la ligne défensive construite entre 1883 et 1920 est le seul exemple d'une fortification continue reposant sur le principe de la maîtrise de l'eau. Depuis le XVIe siècle, les Néerlandais ont mis leur exceptionnel savoir-faire en génie hydraulique au service de leur défense. La protection du centre du pays était assurée par un réseau de 45 forts et leur artillerie agissant de concert avec des inondations temporaires déclenchées à partir des polders et d'un système complexe de canaux et d'écluses.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1996.

Histoire du site

Le fort UitermeerLe Stelling van Amsterdam illustre parfaitement la manière dont les Pays-Bas se sont protégés contre les attaques, c'est-à-dire par l'intermédiaire de l'eau. Dans ce pays, la régulation de l'eau et la défense vont de pair depuis le 17ème siècle. Depuis des temps immémoriaux, digues, écluses et canaux sont construits pour assécher la terre et le système défensif est fondé sur le recours aux inondations provisoires.

Le fort
La première mise en oeuvre de ce principe remonte au 16ème siècle, avec la construction du Oude Hollandse Waterlinie, lors de la lutte pour l'indépendance vis-à-vis de l'Espagne.



Tour défensive sur l'Ossenmarkt
En 1874, avec l'introduction du nouveau système de défense, lancé par la Vestingwet (loi sur l'utilisation des forteresses), certaines anciennes villes fortifiées, principalement à l'est et au sud des Pays-Bas, sont relevées de leur rôle défensif et peuvent ainsi s'étendre au-delà de leurs remparts datant pour la plupart du 17ème siècle.

Fort près de Penningsveer
La loi Vestingwet prévoit ainsi que la protection des Pays-Bas doit reposer sur neuf systèmes de défense dont la plupart existent déjà. Cette loi introduit un élément nouveau : la ligne de défense autour d'Amsterdam, la capitale, appelée à devenir le dernier bastion.


Fort longeant Den Ham
A cette époque, Amsterdam était déjà dotée de batteries de terre et de tranchées semi-permanentes destinées à la défendre. Pratiquement achevée au milieu du 19ème siècle, cette ligne de défense (Nieuwe Hollandse Waterlinie) est partiellement remplacée par la Stelling van Amsterdam. L'envergure du nouveau système revêt une telle importance que l'ensemble du pays s'en trouve affecté.


Batteries enterrées près du fort VeldhuisLes travaux du Stelling débutent en 1883 suite à de longues discussions sur ses implications militaires et financières. L'inondation étant le fondement du système, le système complexe des polders de la partie occidentale des Pays-Bas est mis à contribution. Décision est prise de construire les forts le long de la ligne de défense principale en béton non armé, ce qui constitue une des toutes premières applications de ce matériau, dont la première utilisation date des années 1860 à Newhaven au Royaume-Uni.


Fort sur l'Ossenmarkt à WeespEn 1892, l'extrémité septentrionale du Nieuwe Hollandse Warterlinie passe au Stelling afin de constituer la partie orientale du système défensif. Certaines modifications sont entreprises sur les forts afin de les adapter à la pensée militaire contemporaine. Au cours de la première phase, des forts sont ainsi construits aux embouchures des principaux cours d'eau convergeant vers Amsterdam: un fort côtier à l'embouchure du Noordzeekanaal (canal septentrional), près d'Umuiden, et un fort insulaire doublé de deux batteries côtières dans le U situé à l'est de la ville, où ils rejoignent l'ancien Zuiderzee.

Fort près de VijfhuizenLa construction des forts classiques du Stelling se déroule en deux phases : dix-huit entre 1897 et 1906 suivis par dix autres entre 1908 et 1914, ces derniers reposant sur une conception modifiée. Malgré la neutralité des Pays-Bas pendant la Première Guerre mondiale, le Stelling tout entier reste en service actif tout au long du conflit et les travaux de construction se poursuivent pour s'achever en 1920.


Barrage sur la ligne de défenseDeux ans plus tard, le gouvernement des Pays-Bas revoit son plan de défense et décide de construire le Holland Vesting, qui comprend le Stelling, infrastructure tombée en désuétude depuis l'introduction de l'avion dans les conflits armés. En mai 1940, une partie du potentiel d'inondation est mise à contribution lorsque l'armée allemande envahit les Pays-Bas sans toutefois donner lieu à des combats.

Les premiers forts ne seront abandonnés en tant qu'ouvrages défensifs qu'après la fin de la Seconde Guerre mondiale, certaines structures étant actuellement exploitées par le Ministère de la Défense.
« Les canaux d'Amsterdam

Offres spéciales

 Leclerc Voyages

Leclerc VoyagesCélèbre pour ses coffee-shops et son Quartier Rouge, Amsterdam est pourtant une ville paisible où fleurissent cafés et espaces verts. Votre week-end à ... [En savoir plus...]

 Expedia

ExpediaVous recherchez un hôtel à Amsterdam Profitez de nos offres sur 1177 hébergements. Réservez dès maintenant sur Expedia et économisez ! [En savoir plus...]

Voir aussi

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir à Amsterdam: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités d'Amsterdam

Actualités d'Amsterdam L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage à Amsterdam: idées sorties, idées de lecture, actualités d'Amsterdam, ...

 Photos d'Amsterdam

Photos d'Amsterdam Découvrez les galeries de photos d'Amsterdam publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 Amsterdam en vidéos

Amsterdam en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance d'Amsterdam sur tous vos écrans.

 Voyager à Amsterdam

Voyager à Amsterdam Réservez votre voyage à Amsterdam et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...

Partagez cette page