Le Panama

Site archéologique de Panamá Viejo et district historique de Panamá


Fondé en 1519 par le conquistador Pedrarias Dávila, Panamá Viejo fut le premier établissement européen sur la côte pacifique des Amériques. Son plan en damier témoigne de la conception européenne de ville planifiée. Abandonnée au milieu du XVIIe  siècle, elle fut remplacée par une ville nouvelle, le « District historique », qui a conservé intact le tracé de ses rues ; l’architecture est un mélange insolite de styles espagnol, français et américain ancien. Le Salón Bolivar a été le théâtre de la tentative infructueuse du Libertador qui voulait créer en 1826 un congrès continental multinational.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1997.

Histoire du site

Le premier établissement à porter le nom de Panama (l'actuel Panama Viejo) est fondé en 1519 par le conquistador espagnol Pedrarias Dávila. II constitue alors le point de départ des explorations lancées le long de la côte Pacifique, découverte en 1513 par Vasco Nuñez de Balboa. Les quelque quatre cents colons initialement présents vivent dans environ soixante-dix huttes. Lorsque la conquête de cette région s'achève en 1532, nombre d'entre eux descendent vers le Pérou, ne laissant l'année suivante Ii Panama que treize Espagnols parmi quelque cinq cents Indiens.
Panama réussit cependant à consolider la position-clef qu'elle occupe sur la route transocéanique, entre l'Espagne et les Amériques en tant que destination sur la côte Pacifique (la contrepartie Atlantique est d'abord Nombre de Dios, suivie de Portobello). Son importance est attestée par le titre de Real Audiencia (Cour royale de Justice), troisième du nom créée sur le continent américain, après Saint Domingue et Mexico. Ravages par le tremblement de terre de 1621 puis par l'incendie de 1644, îla ville et ses imposants monuments ne sont désertes par la population qu'en 1671, lors de l'incendie provoque par le corsaire Henry Morgan qui, trois ans plus tôt, s'était rendu maitre de Portobello.
Construit sur une petite péninsule avoisinante, le nouvel établissement est doté des fortifications qui faisaient défaut au précèdent. Les pierres de taille de Panama Viejo sont réutilisées. Dans certains cas, comme La Merced, des façades d'église entières sont reconstruites sur le nouveau site. Le 18eme siècle est cependant le témoin du déclin de la ville, qui perd sa raison d'être stratégique, le transport de l'or du Pérou supérieur vers l'Espagne, au profit du Rio de la Plata. La Real Audiencia est alors fermée et les foires de Portobello annulées. Le feu fait encore son œuvre en 1737, 1756 et 1781. A l'heure de son indépendance, obtenue de l'Espagne en 1821, la population de Panama ne compte que quelque cinq mille personnes.
C'est en 1826 que Simon Bolivar, EI Libertador, invite à Panama toutes les jeunes nations américaines indépendantes pour un Congres amphictyonique, auquel les délégués du Pérou, de la Colombie, de l'Amérique Centrale et du Mexique prennent part, de même que des représentants des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et des Pays-Bas. L'ancienne salle capitulaire du monastère franciscain, abandonnée par la congrégation en 1821, qui a abrite ce congres deviendra le premier siège de l'Assemblée Constituante en 1904.
La ville connaît un court regain de fortune pendant la ruée vers l'or de Californie puisque de nombreux voyageurs préfèrent passer par l'isthme et traverser Panama afin de se rendre en Californie par la mer plutôt que de traverser toute l'Amérique du Nord en train. La population, des 10 000 habitants qu'elle compte en 1870, atteint 25 000 personnes à la fin du 19ème siècle. En 1903, une étape importante est franchie lorsque Panama obtient son indépendance de la Colombie et que les Etats-Unis reprennent le chantier du grand canal. La ville connait alors une expansion fulgurante aux dépens du centre historique en raison de la transformation des faubourgs en lieux de résidence particulièrement prises. En 1950, la plupart des maisons sont devenues collectives. Cependant, le District historique est reste le siège du gouvernement panaméen et continue d'abriter la Présidence ainsi que plusieurs ministères.
« Parc national du Darien Parc national de Coiba et sa zone spéciale de protection marine »

Offres spéciales

 Leclerc Voyages

Leclerc VoyagesCe circuit au Panama de 9 jours vous fera découvrir les lieux incontournables de ce pays aux multiples facettes. Outre sa faune et flore à couper le souffle, vous ... [En savoir plus...]

 Voyage Privé

Voyage PrivéLe Panama est une destination exotique aux multiples facettes. Ses plages et sa nature exceptionnelle font l'unanimité auprès des voyageurs en quête de ... [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes du Panama

Cartes du Panama Nos différentes cartes du Panama à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie du Panama.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir à Panama: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités du Panama

Actualités du Panama L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage à Panama: idées sorties, idées de lecture, actualités du Panama, ...

 Photos du Panama

Photos du Panama Découvrez les galeries de photos du Panama publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 Le Panama en vidéos

Le Panama en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance du Panama sur tous vos écrans.

 Voyager à Panama

Voyager à Panama Réservez votre voyage à Panama et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...

Partagez cette page