Le Mexique

Camino Real de Tierra Adentro


Le Camino Real de Tierra Adentro était la route royale intérieure, également connue sous le nom de Route de l'argent. Le bien inscrit, qui se compose de 55 sites et de cinq autres déjà inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, concerne une section de 1400 km de cette route d'une longueur totale de 2600 km qui partait du nord de Mexico pour se prolonger jusqu'au Texas et au Nouveau-Mexique, aux Etats-Unis. Cette route, utilisée de la moitié du 16e au 19e siècle, servait principalement à convoyer l'argent extrait des mines de Zacatecas, de Guanajuato et de San Luis Potosí et le mercure importé d'Europe. Bien qu'elle doive son existence et sa consolidation à l'industrie minière, cette route favorisa aussi la création de liens sociaux, culturels et religieux, en particulier entre les cultures espagnole et amérindienne.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 2010.

Histoire du site

Le Camino Real de Tierra Adentro fut développé pour soutenir les grandes initiatives en matière d'exploitation de mines, dans le nord du Mexique pendant la période coloniale espagnole, avec les activités qui les accompagnèrent, l'agriculture, le pacage et la protection militaire de ces mines. Simultanément, les évangélistes se consacrèrent à la vie spirituelle des peuples indigènes et des colons qui suivirent la progression des mines.
Dans les premières phases, le tracé du Camino Real de Tierra Adentro n'était pas fixé en tout point. Même des années plus tard, il ne devint jamais une route dessinée avec précision, on doit plutôt le considérer comme un réseau de routes évoluant progressivement qui reliaient la ville devenue maintenant Mexico avec les contrées plus éloignées au nord, où furent créées les mines et les nouvelles villes. Et, depuis le XVIe siècle, la création de forts, de villes et d'haciendas fut planifiée le long de ces routes pour en assurer la protection.
La découverte des mines de Zacatecas en 1546 constitue le point de départ fondamental de ce processus de développement, puisqu'il était indispensable de protéger les personnes et de garantir la sécurité du transport de l'argent, du mercure et des marchandises essentielles pour couvrir les besoins des villes minières.
Les richesses du Nord américain furent exploitées par des conquérants, des ecclésiastiques et des marchands venus d'Espagne du XVIe au XIXe siècle. Les premières sections de la route reliaient les mines de Zacatecas, Guanajuato et San Luis Potosí à Mexico, la capitale de la vice-royauté de la Nueva España.
Le Camino Real de Tierra Adentro était lui-même connecté, via Mexico, à des tronçons du Camino Real intercontinental qui se prolongeait jusqu'aux pays sous domination espagnole dans les Philippines, en Floride, aux Antilles et dans le Sud américain. Mexico était reliée, par voie terrestre, au port de Veracruz sur le golfe du Mexique, pour assurer le commerce avec l'Europe, et aussi au port d'Acapulco sur la côte pacifique du Mexique qui avait des liens commerciaux avec l'Asie.
L'extension de la route vers le nord fut poursuivie par la suite jusqu'à la villa de Santa Fe de la vice-royauté du Nuevo Mexico, fondée en 1598, devenue aujourd'hui l'État du Nouveau-Mexique, États-Unis.
Découvertes en 1552, les mines de Guanajuato devinrent rapidement la source d'une grande richesse. Cette découverte fut suivie par le développement des mines de San Martín, Fresnillo, Sombrerete, Chalchihuites, Nieves, Mazapil, Indé, Santa Bárbara, Parral et Pinos, entre 1556 et 1604.
Des quantités croissantes d'argent furent exportées en Espagne et un grand nombre de monnaies furent frappées à la Casa de Moneda de Mexico, le premier hôtel des Monnaies d'Amérique, fondé en 1535. Toutes ces activités conduisirent à une formidable croissance du commerce international, à la monétarisation de l'économie mondiale et, au XVIIIe siècle, à l'une des premières révolutions économiques dans le monde.
L'utilisation du Camino Real comme voie de communication entraîna le développement de nombreux domaines, comme l'architecture, l'industrie, le réseau routier et la culture. La production intensive de l'argent, l'exploration des terres et la croissance du commerce furent à la base de la création des reales de minas (camps miniers royaux) et de leurs institutions pour la protection des frontières, les presidios et les misiones. De nouvelles villes exercèrent un contrôle administratif, économique, politique, religieux et régional afin de garantir la permanence des premières villas espagnoles, avec des établissements indiens comme source indispensable d'ouvriers agricoles.
On construisit des points de repère le long de la route, lorsqu'elle fut prolongée dans le nord de la vice-royauté de la Nueva España, afin de signaler son tracé, en particulier lorsqu'elle était loin de petits groupes de population. Il était essentiel de connaître l'environnement naturel et sa topographie pour construire des routes sûres et contrôlables, adaptées à tous les modes de transport et servant d'infrastructure pour le trafic commercial - ponts, pavage et gués. Cette réalité physique a imprimé un caractère à chaque portion du Camino Real de Tierra Adentro et le commerce entraîna dans son sillage la diffusion du dogme catholique et de la langue espagnole.
La route connut plusieurs périodes de prospérité aux XVIIe et XVIIIe siècles. Cette prospérité grandit et déclina au rythme de la découverte de nouvelles mines, des épidémies et des hostilités. Si l'on considère la route dans une perspective plus large, le XVIe siècle a posé les fondements de tout ce qui a suivi et les établissements et églises construits à cette époque revêtent une grande importance dans la mesure où ils ont déterminé la manière dont les idées importées d'Espagne allaient être modifiées pour s'adapter aux besoins du nouveau territoire. La fin du XVIe et le début du XVIIe siècle furent des périodes de grande expansion et de prospérité dans certains endroits, lorsque de riches filons y étaient découverts et que des villes étaient alors créées, comme Zacatecas qui grandit rapidement de manière non planifiée.
D'autres villes émergèrent le long de la route pour servir de halte aux voyageurs, des forts furent construits et des terres furent attribuées à des Espagnols pour le développement d'haciendas dans de nombreux cas en liaison avec les activités minières. La route elle-même resta en grande partie non pavée, dangereuse et difficile à parcourir par temps humide malgré la construction de quelques ponts à l'origine. Des villes minières organisées qui suivirent à la fin du XVIIe siècle, comme San Luis Potosí, étaient situées à une certaine distance des mines qu'elles approvisionnaient.
La deuxième grande période d'essor économique, également basé sur les mines argentifères, correspond à la deuxième moitié du XVIIIe siècle. À cette époque, de fortes sommes d'argent furent consacrées à la reconstruction d'églises, l'adobe étant souvent remplacé par de la pierre, à la construction de ponts de pierre sur les rivières et à l'agrandissement des haciendas.
La troisième période de prospérité générale se situe après les guerres d'indépendance, au milieu du XIXe siècle, lorsque l'ouverture de la route dans le Nouveau-Mexique provoqua un accroissement du commerce avec le Nord, non limité à l'argent mais portant sur diverses marchandises. De nombreuses églises furent reconstruites, de même que des maisons et des bâtiments civils dans les villes et cités.
La route entama son déclin comme voie de circulation pour l'argent avec l'arrivée du chemin de fer.
« Réserve de biosphère du papillon monarque Grottes préhistoriques de Yagul et Mitla au centre de la vallée de Oaxaca »

Offres spéciales

 Evaneos

EvaneosVous recherchez une idée de circuit pour votre voyage au Mexique Les agents locaux sélectionnés par Evaneos vous proposent des circuits hors des sentiers ... [En savoir plus...]

 Go Voyages

Go VoyagesPartez en circuit au Mexique pas cher : 12 circuits au Mexique à partir de 1 038€ TTC avec GO Voyages. [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes du Mexique

Cartes du Mexique Nos différentes cartes du Mexique à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie du Mexique.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir au Mexique: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités du Mexique

Actualités du Mexique L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage au Mexique: idées sorties, idées de lecture, actualités du Mexique, ...

 Photos du Mexique

Photos du Mexique Découvrez les galeries de photos du Mexique publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 Le Mexique en vidéos

Le Mexique en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance du Mexique sur tous vos écrans.

 Voyager au Mexique

Voyager au Mexique Réservez votre voyage au Mexique et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...

Partagez cette page