La Mauritanie

Anciens ksour de Ouadane, Chinguetti, Tichitt et Oualata


Cités fondées aux XIe et XIIe siècles pour répondre aux besoins des caravanes traversant le Sahara, ces centres marchands et religieux devinrent des foyers de la culture islamique. Ils ont remarquablement préservé un tissu urbain élaboré entre le XIIe et le XVIe siècle, avec leurs maisons à patio se serrant en ruelles étroites autour d'une mosquée à minaret carré. Ils témoignent d'un mode de vie traditionnel, centré sur la culture nomade, des populations du Sahara occidental.

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1996.

Histoire du site

Ces quatre cités anciennes sont les seuls sites survivants de Mauritanie habités depuis le Moyen-Age. Elles furent initialement construites pour desservir les routes des caravanes qui, au 11ème siècle après Jésus-Christ, commencent à traverser le Sahara du nord au sud et d'est en ouest. Situées en lisière d'un vallée fertile ou d'une oasis, leur fonction première est alors de dispenser un enseignement religieux. Elles se développent donc autour de mosquées accompagnées de maisons pour les maîtres et leurs étudiants. Les marchands qui devaient trouver le gîte construisent
des entrepôts pour protéger leurs biens alors que les auberges sont réservées aux commerçants de passage. De ces éléments, naît la forme caractéristique d'établissement connue sous le nom de ksar (ksour au pluriel), à l'architecture de pierre et de conception urbaine adaptée aux rudes conditions climatiques de la région. D'après la légende, Ouadane fut fondée en 1141-1142 (536) par trois religieux sur les ruines d'anciens établissements qui, remontant au Sème siècle après Jésus-Christ, ont été détruits ou abandonnés lors de guerres tribales. Elle devait alors devenir le plus important centre de commerce de la région de l'ouest saharien. En 1450, une lutte sans merci entre deux clans provoque la destruction de la première mosquée. Le centre de la ville est alors légèrement déplacé vers l'est et renaît à l'ombre de ses fortifications. En raison de son emplacement stratégique d'un point de vue commercial, la ville est particulièrement prospère entre le 14ème et le 18ème siècles. Au 16ème siècle, les Portugais tentent en vain d'établir un comptoir commercial mais les incursions marocaines sont plus fructueuses et Ouadane amorce son déclin au profit de Chinguetti. En 1909, suite à l'arrivée de troupes françaises, la ville crée un campement extra-muros à l'est.
Chinguetti (lit. " la source des chevaux " fut fondée au 12ème siècle près d'un établissement d'oasis du 7ème siècle à présent ensablé. Elle se développe autour de sa mosquée, deux clans puissants occupant alors chaque côté. La ville est sacrée point de ralliement des pèlerins en route pour la Mecque. Chinguetti bénéficie également de la production et de l'exportation de sel d'Idjil situé quelques kilomètres au nord. Aux 17ème et 19ème siècles, la ville atteint son apogée, principalement pour son éminence religieuse et son érudition qui contribuent également à renforcer son rôle commercial. A l'instar de Ouadane, Chinguetti essuie de nombreux raids marocains mais dans une moindre mesure. Les troupes françaises édifient un fort au nord de la ville, ce qui contribue à son expansion dans cette direction. Toutefois, l'attrait du développement des mines de Zouérate Nouadhibou, suivi de la Guerre du Sahara (1975-1979) conduit au dépeuplement de Chinguetti et Ouadane.
Si l'on en croit la légende, sept villes se superposent à Tichitt, portées par le tell (tertre artificiel) sur lequel repose l'actuel établissement. Au 11ème siècle, elle est l'une des principales villes du vaste empire berbère en bordure du Sahara et, au cours du siècle suivant, elle devient une ville almoravide, fondée par des membres du clan Chorfa. Située en lisière des empires soudanais de la région du Niger, elle profite également de son emplacement sur l'importante route marchande reliant Ouadane à Oualata. Au 13ème siècle, son importance grandit sous le règne almohade en raison de son emplacement de choix sur la route du sel. Au 16 ème siècle, tombé aux mains de la tribu Oulad Bella, la ville est fortifiée mais, les 18ème et 19ème siècles deviennent le théâtre de sauvages guerres tribales qui verront Tichitt périr sous le feu. En dépit de ces revers, elle est l'une des plus grandes villes du Sahara occidental à la fin du 19ème siècle, comptant plus de six mille habitants. Cependant, la production de sel d'Idjil étant de moins en moins importante, la ville poursuit son déclin depuis le début du 20ème siècle.
D'après certaines sources, la fondation de Oualata (" lieu ombragé ", en berbère) remonterait au Sème siècle après Jésus-Christ, selon d'autres elle daterait de la conquête arabe. Cinq principales tribus y vivent, chacune implantée dans un quartier de la ville. Deux grandes routes marchandes (Marrakech/Idjil!Chinguetti/Tichitt et Sijilmassa/Teghase/Taoudeni) y convergent et contribuent également à la stimulation économique nécessaire à l'existence de la ville. Elle est consacrée lorsqu'une élite de réfugiés provenant de Tombouctou, 40 km à l'est, s'y installe en 1446 pour échapper aux envahisseurs touaregs et lui confère une haute renommée intellectuelle. Toutefois, avec le déplacement des pistes transsahariennes vers l'est et le retour des familles intellectuelles à Tombouctou, l'importance de Oualata s'affaiblit. Au 17ème siècle, l'arrivée de tribus arabes la privent d'une grande partie de son autonomie et, à la fin du 19ème siècle, la sécheresse et les raids du nord ont raison de son rôle de capitale provinciale.
« Parc national du banc d'Arguin

Voir aussi

 Cartes de la Mauritanie

Cartes de la Mauritanie Nos différentes cartes de la Mauritanie à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie de la Mauritanie.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir en Mauritanie: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités de la Mauritanie

Actualités de la Mauritanie L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage en Mauritanie: idées sorties, idées de lecture, actualités de la Mauritanie, ...

 Photos de la Mauritanie

Photos de la Mauritanie Découvrez les galeries de photos de la Mauritanie publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 La Mauritanie en vidéos

La Mauritanie en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance de la Mauritanie sur tous vos écrans.

 Voyager en Mauritanie

Voyager en Mauritanie Réservez votre voyage en Mauritanie et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...