L'Iran

Bam et son paysage culturel


Bam et son paysage culturel s’inscrivent dans un environnement désertique, à la lisière sud du haut plateau iranien. On peut retracer les origines de Bam jusqu’à la période achéménide (VIe au IVe siècle av. J.-C.). Située au carrefour d’importantes routes marchandes et réputée pour la production de soie et de vêtements de coton, elle connut son apogée du VIIe au XIe siècle. La vie dans l’oasis reposait sur les canaux d’irrigation souterrains, les qanāts, dont Bam a préservé quelques-uns des plus anciens en Iran. Arg-e Bam est l’exemple le plus représentatif d’une ville médiévale fortifiée construite selon une technique vernaculaire, à l’aide de couches de terre (chineh).

Ce site culturel est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 2004.

Histoire du site

Les débuts du développement du site de Bam sont indissociablement liés à l'invention et au développement du système de qanāt. Cette invention a fondamentalement vu le jour en Iran, pays dont une grande partie n'aurait été ni habitable ni cultivable si l'on n'avait pas pu transporter l'eau sur de longues distances. À la période achéménide (VIe au IVe siècle avant J.-C.), l'usage des qanāt était suffisamment bien établi pour justifier leur promotion systématique dans les autres régions de l'empire. Les découvertes archéologiques d'anciens qanāt dans la banlieue sud-est de Bam, sur la faille, les font remonter au moins au début du IIe siècle avant J.C. (période parthe), là où se trouvaient et sont toujours les champs agricoles (proches de la zone de Baravat). On peut aussi dater certaines structures de la citadelle de la période achéménide, ce qui indique que le site était certainement habité depuis le premier millénaire avant J.-C.
Une croyance populaire attribue la fondation de la ville à Haftvad, contemporain d'Ardachir Babakan, fondateur de l'empire sassanide (IIIe siècle avant J.-C.). Haftvad est présenté comme celui qui introduisit la soie et le tissage du coton à Bam ; les vêtements de grande qualité devinrent une marchandise d'exportation importante pour la ville. La croyance populaire associe d'ailleurs le nom de Bam à l' « éclosion du ver » (ver à soie). Bam est ainsi devenue un important pôle de commerce et d'échange.
Les auteurs islamiques mentionnent pour la première fois le nom de Bam au Xe siècle ; à l'époque, c'était déjà une place marchande bien établie, apparemment entourée, selon leurs écrits, de peuplements agricoles. Elle comptait trois mosquées : la principale se trouvait à l'intérieur des fortifications ; à l'extérieur se dressait la mosquée Hazrat-e Rasul. Bam était alors célèbre pour la production d'élégants vêtements de coton, pour la puissance de sa forteresse, pour ses bazars animés et ses palmiers. Les écrivains faisaient référence au système des qanāt, fournissant de l'eau potable et irriguant les cultures. Les fouilles archéologiques conduites après le tremblement de terre ont confirmé cette information.
À la mort de Toqrol Shah le Seldjoukide à Jiroft, en 1168/1169, une guerre de succession entre ses fils se déclencha. La situation politique empira et, en 1179, la province du Kerman, englobant Bam, subit une invasion destructrice des nomades GhÅ«z, tribu turque apparentée aux Seldjoukides.
En 1213, le grand seigneur maître de Zuzan conquit la totalité du sud-est de l'Iran. À Bam, les murailles furent détruites. Les attaques mongoles qui commencèrent en 1220 étaient essentiellement concentrées sur le nord de l'Iran, mais l'instabilité résultante se fit sentir jusque dans le sud. Bam fut libérée des impôts, et les fortifications reconstruites. En 1342, le roi Amir Mobarez al-Din reprit la citadelle, et les murs furent à nouveau restaurés. Vers 1408-1409, un général timuride occupa Bam. Il commanda la restauration de la citadelle, ordonnant au peuple de construire leurs maisons à l'intérieur de l'enceinte.
Du XVIe au XVIIIe siècle, l'Iran connut une période de calme et de prospérité. À l'époque, Bam était toujours le centre du commerce des vêtements de soie et de laine, ainsi que du cachemire. Au XVIIIe siècle, elle jouait également un rôle stratégique en tant que forteresse frontière. Elle fut occupée deux fois par les Afghans, une première fois en 1719 puis en 1721-1730. Elle fut reprise par le gouvernement perse (Afshar, Zand, puis la dynastie Kadjar). En 1841, pendant la période Kadjar, Bam et Kerman furent brièvement occupées par la secte des Ismaïliens.
À partir du XIXe siècle, la ville s'étendit en dehors des fortifications, et un nouveau peuplement, avec des jardins et des dattiers, fut établi à environ 1 km au sud-ouest de l'Arg. À l'intérieur de la zone fortifiée, les quartiers résidentiels furent réduits progressivement à l'état de ruines. En 1881, du fait de l'expansion du contrôle du gouvernement perse central vers les provinces isolées de l'Est (Balûchistân et Makran), Bam perdit son statut de siège du gouverneur en faveur de Bampur, dans le sud-est ; elle demeura toutefois sa résidence d'été. La population et les activités commerciales continuèrent de croître. De 6 000 habitants environ dans les années 1880, le nombre passa à 13 000 en 1895 et à 30 000 en 1976. À l'époque du tremblement de terre, en 2003, la population frôlait les 100 000 habitants. Arg-e Bam resta essentiellement une base militaire jusque dans les années 1930, époque à laquelle l'armée partit. Le site fut déclaré site protégé en vertu de la législation nationale en 1945, et la première restauration eut lieu en 1948. Une campagne de restauration plus vaste commença en 1976.
« Ensembles monastiques arméniens de l'Iran Système hydraulique historique de Shushtar »

Offres spéciales

 Leclerc Voyages

Leclerc VoyagesIran : Hôtels, locations, courts ou longs séjours, circuits ou croisières, trouvez vos ... Succombez à ce circuit de 9 jours dans ce magnifique pays qu'est l'Iran. [En savoir plus...]

 Havas Voyages

Havas VoyagesSuccombez à ce circuit de 9 jours dans ce magnifique pays qu'est l'Iran. Ce n'est pas une destination comme les autres ! Il connaît aujourd'hui un engouement ... [En savoir plus...]

Voir aussi

 Cartes de l'Iran

Cartes de l'Iran Nos différentes cartes de l'Iran à explorer: carte physique, carte routière, vue satellite. Pour tout savoir sur la géographie de l'Iran.

 Informations pratiques

Informations pratiques Consultez nos conseils et infos pratiques avant de partir en Iran: monnaie, météo, climat, électricité, santé, sécurité, décalage horaire, etc.

 Actualités de l'Iran

Actualités de l'Iran L'espace blogs permet à chacun de publier en temps réel ses notes de voyage en Iran: idées sorties, idées de lecture, actualités de l'Iran, ...

 Photos de l'Iran

Photos de l'Iran Découvrez les galeries de photos de l'Iran publiées par les membres du club. Tout le monde peut participer !

 L'Iran en vidéos

L'Iran en vidéos Notre sélection de vidéos pour enrichir votre connaissance de l'Iran sur tous vos écrans.

 Voyager en Iran

Voyager en Iran Réservez votre voyage en Iran et trouvez le meilleur prix: séjours, circuits, vols, hôtels, guides, ...

Partagez cette page